B.C. Rich Warlock made in Japan : l’inconnue

0

Quel metalleux n’a pas rêvé de se trouver dans le pit de Barcelone lorsqu’à la fin du concert d’un certain Arise Tour avec Max Cavalera qui jetait sa Warlock blanche dans la foule ?

Celle-là même qui à l’époque me donna envie d’acheter cette guitare non pas noire comme le ferait instinctivement la plupart des métalleux, mais blanche !

J’ai eu la chance de croiser un modèle très particulier de la Warlock qui contrairement à beaucoup de réalisations de chez B.C. Rich, se distingue par ses qualités de fabrication et sa rareté.

Le modèle dont je vais vous parler aujourd’hui n’a pas de référence précise et ne fait partie d’aucune série particulière connue de la marque. Par conséquent, aucune information technique précise et fiable n’est disponible, que ce soit chez B.C. Rich ou ailleurs…

Aussi les informations qui vont suivre vous sont délivrées en tant qu’ancien et premier possesseur de cette guitare (merci au passage à Unholy, modérateur de http://bcrich-amateurs.unholywar.de, pour les précisions qu’il a pu me fournir).

La grande particularité de cette guitare réside en grande partie dans la finition de son manche, totalement recouvert de nacre (ou perloïd ?, comme celui utilisé dans la fabrication de certains pickguards)

Mais voyons la bête :

bc rich warlock

Made in Japan, cette version totalement blanche est constituée d’un corps (certainement en acajou, à en juger par la couleur mise à nue par quelques pocs) aux découpes et chanfreins plus précis et anguleux que ce que l’on peut constater sur les modèles courants aux découpes beaucoup plus grossières. Ce modèle présente également un biseau au niveau du talon de fixation, facilitant l’accès aux aigus.

bc rich warlock

Le manche (en érable de profil en D plutôt fin et confortable) arbore une superbe touche de nacre (?) encadré par un binding simple que l’on retrouve sur la tête de manche renversée. Agrémentée du même type de cache trussroad que sur les séries NJ dont ce modèle fait probablement partie après examen de son numéro de série (révélant un modèle 1992), pourtant achetée neuve 4 ans plus tard ?

La tête est équipée de mécaniques Gotoh et d’un bloc cordes assurant la stabilité requise à la présence d’un Floyd (sous licence Floyd Rose dans notre cas).

bc rich warlock

Et là, nos amis nippons ont bien travaillé car que ce soit après un concert, un transport ou une longue sieste, l’accordage ne bouge pas d’un poil !

Côté électronique, on retrouve la configuration classique des Warlock, à savoir deux Humbuckers avec chacun un volume et un tone partagé. Les micros d’origine au look « Dimarzien » ne portent aucune marque et leur son sans être mauvais, n’est pas fantastique (d’où leur remplacement dans l’exemple présent, par des EMG actifs).

Côté ergonomie, cette Warlock est plutôt légère et parfaitement équilibrée en position debout. En position assis, la découpe inférieure et le volume du bas du corps épousent bien la courbe de la cuisse, assurant ainsi une bonne stabilité horizontale.

bc rich warlock

La finesse du manche, combinée à sa touche dont la matière n’est pas sans rappeler les sensations procurées par un manche tout érable, se combinent à merveille pour offrir un confort et une rapidité de jeux très agréables.

Petite précision : dans sa version d’origine, la guitare ne comporte pas de porte clés alène à l’arrière de la tête de manche, ni de prise jack à blocage ni d’EMG actifs, ces updates ayant été réalisées par mes soins.

A l‘exception d’un autre exemplaire identique (également vendu par le même magasin), je n’ai jamais vu d’autre Warlock de ce modèle nulle part. Toutes les recherches que j’ai pu faire pour essayer d’en savoir un peu plus sur cette guitare sont restées vaines, le vendeur lui-même n’ayant pas pu me donner d’avantage de précisions si ce n’est qu’elle était au départ destinée au Musik Messe de Francfort.

bc rich warlock

Une petite série à finalement vu le jour (une version noire a d’ailleurs fait récemment surface sur le blog d’Unholy), mais combien sont-elles ?

Alors, êtes-vous séduit par cette édition de la Warlock ?

Merci à Steve d’avoir rédigé cet article concernant cette guitare hors norme.

Forum B.C. Rich Unholy : http://bcrich-amateurs.unholywar.de/

Partager.

A propos de l'auteur

Gérant du site.

Laissez une réponse