Test de la Flying VSOP et la Strat No Caster de DasViken

0

Seconde étape de nos tests en live réalisés durant le HellFest 2016 sur le stand « SP
Custom » qui accueille quelques luthiers de grand talent dont fait partie Gildas Daskin.

Un peu plus que des guitares, ses instruments, qui mélangent et font cohabiter les matières, flirtent
avec la poésie. Mais attention, lorsque l’on y regarde de plus près et que l’on tend l’oreille, ces
bestioles ne manquent pas d’agressivité, loin de là !
Grâce aux micros SP Custom qui équipent les modèles DasViken, l’hostilité est au rendez-vous … pour le plus grand plaisir de nos oreilles de vikings !

Voyons donc ce que valent ces guitares de plus près, et surtout comment elles sonnent !

Flying VSOP

flying-vsop-dasviken

J’attaque en posant les mains sur une Flying VSOP de toute beauté. Elle me faisait de l’oeil depuis que j’étais arrivé sur le stand, difficile donc de résister, surtout lorsque l’on voit l’objet et que l’on connait son passé.

En effet cette guitare n’est pas comme les autres étant donné que son bois a été taillé dans les douelles d’un fût de Cognac. Il est important de savoir que les fûts sont fait à partir des meilleurs chênes français (la sélection fait que ce chêne peut être vendu plus cher que certains bois exotiques…).

Gildas Daskin a également utilisé des douelles déclassées, venant de la tonnellerie Doreau, qu’il a par la suite retravaillées. Le manche, quant à lui, est également en chêne, semi-traversant avec des renforts en alu et possède une touche en ébène.

Enfin, pour finir avec ce chêne, ce dernier est à mi-chemin entre le frêne et le noyer (noyer similaire à l’acajou) en termes acoustiques.

Côté électronique, la guitare accueille deux micros SP Custom « Chaos Land » en bridge et « Boom Leacher » en neck qui lui procurent un son bien énorme.

flying-vsop-dasviken

Le profil particulier « Custom de C à D » du manche de 24 frettes est confortable et donne tout de
suite envie d’envoyer du gros riff bien lourd. L’accès aux aigus est d’une facilité déconcertante : le
profil du manche et la forme en V n’y sont pas pour rien !
La guitare pèse son poids mais qu’importe, on prend une claque dès qu’on pose le premier accord !

Une guitare hors du commun, de par son physique et son histoire, qui a conquis Arnaud et qui a été choisie par Matt de NIGHTMARE afin de servir de guitare lors de leur concert au Hellfest quelques heures plus tard.

nightmare-dasviken

Les détails et descriptifs de la lutherie sont disponible directement sur le site de DasViken.

Strat No Caster II

Déjà quelque peu ébranlé par le test de la Flying V, l’homme décide de m’assener le coup de grâce en sortant un modèle de Strat tout à fait improbable.

strat-no-caster-dasviken

En effet, sa petite histoire à elle est différente de la Flyng VSOP. Le bois vient d’un frêne abattu par le frère de Gildas, localisé à Guérande. Seule une branche a été gardée ce qui lui a permis de faire cinq corps d’une pièce chacun. En raison du poids du frêne, la guitare est évidée.
A côté de corps on y retrouve un manche en érable ainsi qu’une touche en cormier (qui est le bois utilisé sur les instruments vernaculaires pour les touches, comme vielle à roue etc…).

Lorsque je pose l’objet contre moi, je sais qu’il va se passer quelque chose. Habituellement,
je ne suis pas à l’aise avec les strat, mais là c’est une révélation : le confort est absolu et immédiat,
tant au niveau du manche qu’au niveau du corps. Le tout est massif et parfaitement équilibré.
Dès les premières notes, je ressens l’osmose entre les matières utilisées et les micros sur
mesure de Jeremy (SP Custom Smokey 90). Tout sort avec une facilité affligeante : notes, accords,
harmoniques, pinch harmonics … bref, j’aime!

strat-no-caster-dasviken

Plus polyvalente que la Flying VSOP, la Strat No Caster II autorise presque toute les dérives. La gamme de possibilités est assez incroyable et le test n’en balaye qu’une toute petite partie.

Une Strat donc hors norme, gonflée aux hormones, qui séduit tant par ses finitions que par sa polyvalence. Une guitare qui devrait, nous le pensons, rencontrer un succès certain, si elle pouvait être fabriquée en série non limité.

Les détails et descriptifs de la luthierie sont disponible directement sur le site de DasViken.

Qu’en conclure ?

Après avoir joué sur des guitares de chez « 10:15 » et « DasViken », pas facile de retrouver mes vieilles pelles en rentrant à la maison.
Vous l’aurez compris, ces guitares aux caractères bien trempés ne passent pas inaperçues et le plus important de tout, elle sonnent comme à l’image de leur histoire.

Ce fut également l’occasion de rencontrer un luthier sympathique et compétent, qui aime parler de ses guitares à qui veux bien l’entendre. Voici donc un luthier qui mérite à être connu, et reconnu, et qui propose une approche intéressante dans la conception de ses guitares.

Merci à Arnaud d’avoir réalisé cette interview lors de l’édition 2016 du Hellfest.

DasViken

Site web : http://dasviken.com/
Facebook : https://www.facebook.com/dasviken/?fref=ts

SPCustom

Site web : http://sp-custom.com/shop/index.php?
Facebook : https://www.facebook.com/sp.custom.pickups/?fref=ts

Partager.

A propos de l'auteur

Gérant du site.

Laissez une réponse