FRACTAL UNIVERSE : Interview de Vince

0

Actuellement en train de travailler sur son 1er album, Vince nous éclaire sur le parcours de son groupe. Un nouveau talent lorrain de plus à surveiller puisque donnant dans un Techno Death de haute volée.

Hello Vince et merci de nous accorder cette interview. Tout d’abord comment vas-tu et comment se porte FRACTAL UNIVERSE ?

Salut Geoffroy ! Très bien, merci ! Nous sommes actuellement très occupés par la préparation de la sortie de notre 1er Album. J’y reviendrai plus en détails un peu plus bas !

Pour les personnes qui ne connaissent pas le groupe, peux-tu nous en dresser l’historique ?

Fractal Universe s’est formé fin 2014. Nous avons enregistré un premier EP auto-produit, «Boundaries of Reality », sorti en février 2015, que nous avons défendu sur scène à travers l’Europe sur plus d’une trentaine de concerts dès lors. Nous avons entre autres partagé la scène avec The Black Dahlia Murder et Monuments, et tourné 2 clips vidéos, que vous pouvez trouver sur Youtube !

Tu joues live avec SCARRED (groupe luxembourgeois faisant partie de la Klonosphère) et Hugo, l’autre guitariste du groupe, vient de SLATSHER quand Clément (votre batteur) joue dans NIHILISM. Alors FRACTAL UNIVERSE : un exutoire, un side-project ou tout simplement une soif de projets divers et variés due à une créativité qui ne demande qu’à s’exprimer ?

Nous n’avons jamais considéré le groupe comme un side-project. Dès sa formation, nous avons eu l’ambition de le porter le plus loin possible, et fait du groupe une priorité ! Pour ma part, c’est par ce projet que je m’exprime pleinement, et j’y consacre en moyenne plusieurs heures par jour, à la fois sur les aspects musicaux et extra-musicaux.

Le nom du groupe exprime un côté mathématique/physique quantique et vous jouez du Techno-Death. Est-ce le style qui a inspiré le nom du groupe ou l’inverse ?

C’est le style qui a inspiré le nom du groupe. Le concept d’univers fractal, de microcosmes et de macrocosmes intimement liés, m’a beaucoup intrigué. Et selon moi, il se retrouve en quelque sorte dans notre musique : nos morceaux ne sont pas forcément faciles d’accès à la première écoute, et c’est au fil de celles-ci que l’auditeur s’y engouffre plus profondément et peut y déceler de nouveaux détails, qui lui permettent d’en cerner le concept et l’essence.

fractal_universe_2

A présent, parlons instrument : comment es-tu tombé dans l’univers de la musique et de la guitare en particulier ?

J’y suis tombé très jeune, grâce à la riche culture rock de mes parents. Je me souviens qu’à 6 ans, je m’imaginais déjà guitariste dans un groupe de rock, haha ! J’ai commencé la guitare à l’âge de 9 ans, mais ce n’est que quelques année plus tard, aux alentours de mes 12 ans, que j’ai finalement trouvé la motivation et la patience pour véritablement m’investir dans l’instrument.

Quelles étaient alors tes influences ? Et quelles sont-elles aujourd’hui ?

Mes parents m’ont initié dès mon plus jeune âge avec des artistes comme Deep Purple ou Frank Zappa. Je suis entré dans le monde du metal à travers Metallica, Infectious Grooves, puis Megadeth et Slayer. Je pense que ce furent les plus grosses influences lorsque j’ai commencé à travailler mon instrument et à composer.

Aujourd’hui, mes influences sont très diverses. Ça peut donc aller du Metal Extrême, avec Obscura ou Gorod, au Jazz-Fusion des frères Brecker ou d’Holdsworth.

Quand vous avez commencé, quel était ton matériel ? Et aujourd’hui, comment a-t-il évolué ?

Avec le groupe, mon matériel n’a pas changé. J’utilise, depuis ses débuts, un Engl Powerball II couplé d’un TC-Electronics G-Major 2 pour les effets. Au niveau guitare, je reste aussi fidèle à mon Ibanez Universe, qui m’accompagne depuis plusieurs années maintenant !

Vous êtes un groupe relativement jeune mais vous avez joué cette année au Motocultor Festival au milieu d’artistes confirmés. Comment s’est concrétisée cette énorme date ? Ça a dû être une sacrée épopée !

Nous avons eu l’opportunité de nous y produire grâce à notre victoire au Headbang Contest en mai dernier. Ca a été une occasion en or pour nous de pouvoir accéder à la Main Stage d’un tel festival. Le public était très réceptif, nous avons eu de bons retours dans la presse, et ce fut un réel plaisir !

fractal_universe_6

Te souviens-tu du premier concert que tu aies vu ? Et de celui que tu aies donné ?

Le premier concert auquel j’ai assisté, c’était Deep Purple, en 2006, il me semble. Ca a été un réel, si ce n’est LE principal élément déclencheur pour ma passion.

En tant qu’artiste, c’était la veille de mes 16 ans, avec mon tout premier groupe « My Oath to Madness ». Je me souviens que des tas d’amis sont venus, le bar était bondé ! Nous avons même eu des slams et un Wall of Death !

Comment se passe le processus de composition dans le groupe ?

En général, je compose la trame du morceau chez moi, sur Guitar Pro. J’enregistre ensuite une maquette, que je transmets aux autres, et sur laquelle nous débattons tous ensemble. C’est donc un morceau en grande partie achevé qui fait sont entrée dans la salle de répet.

Hormis la réédition de votre EP et le travail sur le 1er album, quels sont les projets en cours ?

Le travail de préparation de l’album nous prend actuellement une bonne partie de notre temps. Maintenant que l’album est dans la boite, nous allons très prochainement tourner une paire de vidéos. Nous préparons également tout le nécessaire à sa sortie : visuels, décors de scène, merch,… Vous pouvez vous attendre à de très bonnes nouvelles à ce sujet pour bientôt !

En terme de concerts, en novembre, nous nous produirons sur 2 festivals Luxembourgeois : le Sonic Visions et le Bang Your Head (avec Exodus, notamment). Et pour le mois d’avril 2017, nous venons tout juste d’annoncer une tournée Européenne d’une dizaine de dates avec les polonais de Koronal.

As-tu un échauffement/entrainement standard à la guitare ?

Je commence toujours par quelques exercices de chromatismes, à bas tempo, histoire de me préparer mentalement et physiquement de manière progressive. Ensuite, je passe en général quelques minutes à improviser sur un backing track. Ça stimule la créativité, et ça me permet d’aborder ma session de travail en étant détendu.

fractal_universe_3

Si tu as des conseils à donner à un débutant, quels seraient-ils ?

En tant que professeur de guitare, je constate que la plupart des jeunes qui commencent ne savent pas vraiment ce qui les amène, et n’ont pas d’objectif précis. C’est pourquoi, j’encourage les gens à avant tout être curieux, à écouter beaucoup de musique, à se forger une culture de l’instrument.

Pour finir, si j’ai oublié quelque chose, fais-toi plaisir !

Si vous souhaitez nous retrouver, n’hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Youtube ou encore à faire un saut sur notre site web : www.fractaluniverseband.com !

FRACTAL UNIVERSE

Facebook : https://www.facebook.com/fractaluniverseband/?fref=ts
Site Web : www.fractaluniverseband.com

Un grand merci à Geoffroy Lagrange pour cette interview !

Partager.

A propos de l'auteur

Gérant du site.

Laissez une réponse