PARAMNESIA : Interview d’Antonin

0

Antonin, guitariste de PARAMNESIA , nous parles de la création de leur dernier album, de son matériel et nous informes également que le prochain album devrait être un split. 

antonin parmnesia

Salut Antonin. Comment vas-tu et comment se porte PARAMNESIA ?

Salut ! Je vais bien, PARAMNESIA se porte tout aussi bien, nous nous préparons pour notre tournée qui débute le 23 octobre.

Commençons par expliquer quel genre de musique est créé au sein de votre groupe pour les personnes n’ayant pas encore la chance d’avoir jeté une oreille à votre album. Certains qualifient votre musique de black metal atmosphérique teinté de dépression, qu’en pensez-vous ?

Cette dénomination n’est pas fondamentalement erronée, nous pratiquons un black métal avec un fort focus sur l’atmosphère. Nous utilisons cette musique afin d’exprimer divers forts sentiments, la dépression est sujet parmi tant d’autre qui nous affecte et est retranscrit dans la musique de Paramnesia.

D’ailleurs, quelles sont les influences au sein du groupe ?

Le black métal atmosphérique dans son ensemble, des groupes comme Weakling, Leviathan ou Paysage d’Hiver ont été de fortes influences depuis nos débuts, et le sont encore aujourd’hui. Je pourrais en citer encore bien d’autres mais ce sont globalement ce style de formations qui nous ont donné envie de nous y mettre.

Comment est né PARAMNESIA en 2005 ? Quelle a été ensuite son évolution et statut entre 2005 et 2014, année de sortie de votre album ?

Paramnesia est tout simplement né de ma rencontre avec Pierre Perichaud (notre batteur). Je suis allé le voir avec ma guitare et nous avons commencé à jouer. Nous avons vite remarqué une certaine synergie, peu de temps après nous formions Paramnesia. Entre 2005 et 2008 Paramnesia était actif au niveau composition, mais nous ne faisions que des enregistrements maison et n’avons sorti aucuns d’entre eux. Nous avons tout simplement passé ce temps à perfectionner notre composition et à nous faire plaisir. Entre 2008 et 2013 nous avons dû nous séparer, mais suite à mon déménagement sur Strasbourg début 2013 nous avons pu compléter la formation et nous focaliser sur un nouveau départ, aussi bien en composition qu’en concert et enregistrement.

D’ailleurs, pourquoi avoir choisi ce nom ? 

Le concept du déjà vu m’intéressait déjà beaucoup, j’en ai fait part aux autres lorsque j’ai découvert le terme “Paramnésie” nous avons tout de suite accroché. Ce concept reste opaque et peut être interprété de plusieurs manières, tout comme notre musique.

Comment avez-vous abordé le « concept » derrière ce premier album ? Avez-vous tout d’abord écrit les paroles, et ensuite la musique, ou avez-vous mis les paroles par-dessus vos compositions musicales ?

Nous utilisons la voix comme un instrument, la composition du morceau démarre avant celle des vocaux, mais la voix est intégrée en répétition au fur et à mesure de la composition. Pour cet album nous avons démarré la composition avec comme intention de produire une certaine lourdeur, quelque chose de plus obscur que nos précédents titres.

D’ailleurs, en parlant compositions musicales, comment procédez-vous pour écrire de nouveaux titres ? 

J’écris quelque riffs chez moi et lorsque j’ai une idée basique de la structure que je souhaite établir, je la ramène en répète et nous composons ensemble.

Ecrire des titres de 20 minutes, n’est-ce pas plus difficile que d’écrire cinq titres de 4 minutes chacun ?

Probablement ! Nous avons commencé Paramnesia en écrivant de courtes chansons, et plus le temps avance, plus elles sont devenues longues. Nous n’avons pas décidé du jour au lendemain de faire des chansons de 20 minutes, c’est arrivé assez naturellement.

L’ambiance de cet album est très forte, oppressante et froide, limite boueuse, mais quelques fois une impression de fraicheur et d’espoir fait surface lors de vos mid tempos. Quels sont les sentiments que vous désirez partager avec cet album ?

Beaucoup ! Notre but est de faire une musique empreinte d’émotions, mais pas d’être frontal dans notre approche. Nous ne focalisons jamais notre musique sur un seul sentiment, et le résultat final peut être interprété par l’auditeur comme il le désire. Bien sûr quand par exemple un sentiment aussi primal que la colère est exprimé dans une de nos chansons, je pense que cela se ressent assez facilement. Bien que la pesanteur ait été un focus fort de l’album, nous ne pouvions évoluer dans un excès de celle-ci.

cover lp paramnesia

Outre l’ambiance, un travail de recherche a également été effectué sur vos paroles et sur le chant très torturé. D’où se tire votre inspiration ?

De notre chanteur tout simplement, il lui est laissé champ libre lorsqu’il s’agit pour lui d’exprimer ce qu’il ressent à travers son chant. Bien sûr comme le chant est ajouté au cours de la composition notre musique en elle-même est pour lui source d’inspiration, un point de départ.

Les artworks ainsi que la pochette de l’album qui a été réalisée par votre batteur, Pierre, sont également des points forts, peut-on en connaitre la signification ?

Le sujet de l’identité, d’humanité et de contemplation est je pense assez visible dans ce dessin. Le reste est ouvert à votre propre interprétation.

Globalement ce premier album possède beaucoup de points forts mais peux-tu nous dire comment a été accepté votre album par le public ?

Il a généralement été bien accepté et nous avons eu de bons retours de la part du public en live, c’est un point positif. Le côté un peu “inaccessible” de l’album a dû en dérouter certains après les titres de la démo et du split avec Unru, mais je pense que dans ce style de musique de « niche » il faut principalement s’appuyer sur son propre avis, et ne pas hésiter à expérimenter.

Vu que l’on est sur Guitariste-Metal.fr on ne peut bien évidemment pas occulter la question du matériel utilisé ! Du coup quels guitares / amplis as-tu utilisés pour l’enregistrement de l’album et lors de vos concerts ?

L’album a été composé et enregistré avec une Ltd-EC 50 montée avec un micro chevalet Warpig de Bare knuckles, une tête d’ampli Sovtek Mig 100 et une JCM 800. Jusque-là je jouais en live avec ces deux têtes, mais suis passé aujourd’hui à une Laney GH100TI. J’aime particulièrement utiliser du monocanal car je ne passe pas par une boucle d’effet pour mes pédales, et pour mon son clair je réduis juste le volume en début de chaîne avec un Equaliser. J’utilise aussi les pédales suivantes : ARIA AD-10, BOSS DD-20 (delay) IBANEZ FL-301-DX (flanger) BOSS OC-3 (octaver) TC HALL OF FAME (reverb) BOSS RC-20XL (loop) et une EHX FREZZE.

Comment s’est déroulé votre enregistrement en studio ? Quels étaient les éléments sur lesquels vous avez prêtés le plus attention ?

Avant de rentrer en studio nous avons passé beaucoup de temps à répéter les morceaux avec des pistes de clic, afin que l’enregistrement se déroule sans encombre. Nous avons donc pu porter toute notre attention sur le mixage et le mastering.

Même si ce premier album est très réussi sur beaucoup de points, avez-vous quelques regrets qui subsistent ? Et si c’était à refaire ?

Je pense que nous avons fait de notre mieux avec les capacités et connaissances que nous avions sur le moment. Je suis trop attaché aujourd’hui au résultat final pour pouvoir objectivement exprimer des regrets. L’incapacité de revivre les événements est d’ailleurs un sujet qui me tient à cœur, et quel que soit le nombre de sorties que nous pourrions avoir, je ne les comparerais jamais de par leur possible “Réussite” mais par ce qui à mes yeux les différencie les unes des autres.

PARAMNESIA a choisi Les Acteurs de L’Ombre, peux-tu nous expliquer la raison de ce choix ?

C’est plutôt l’inverse ! Gérald des Acteurs de l’Ombre nous a contacté peu de temps après la sortie de notre démo (sortie en cdr autoproduit et digital sur Bandcamp) et nous avons pu discuter de façon extensive avant de poser un accord pour un album. Bien que les choses se soient passées assez vite, c’est une bonne chose que nous ayons eu un label pour nous pousser à agir.

D’ailleurs, faire partie d’un label qui possède dans ses rangs des groupes comme PENSEE NOCTURNE, REGARDE LES HOMMES TOMBER ou encore THE GREAT OLD ONES, n’est-il pas un facteur propice à l’inspiration et à la composition ?

Nous pratiquons un style assez différent de ces groupes pour ne pas nous y être vraiment comparés lors de la composition. Néanmoins il est vrai qu’être sur un label qui comporte des groupes actifs et prolifiques incite à se motiver.

Et si tu devais qualifier ce premier album par un seul mot, quel serait-il ?

Opaque.

ParamnesiaComment sont accueillis vos titres lors des concerts ? Par ailleurs, n’est-ce pas trop difficile de jouer deux titres de 20 minutes chacun ? Je pense notamment à des problèmes de tendinites si l’échauffement adéquat n’a pas été effectué. 

J’ai l’impression que soit le public arrive à rentrer dedans, soit il lâche l’affaire et va se boire une bière. Le format est en effet assez hermétique. Ce n’est pas trop dur pour moi, et je n’ai jamais eu à m’échauffer, mais notre batteur est visiblement éreinté par l’effort. C’est compréhensible et, au final, assez impressionnant de le voir se déchaîner non-stop pendant vingt minutes.

Outre la promotion de votre nouvel album cette année, avez-vous d’autres projets en tête ou en cours ?

Nous partons en tournée sous peu, et reprendrons ensuite la composition d’un nouveau morceau, probablement en vue d’un Split.

Vous vous tiendrez le 27 septembre au Ferrailleur à Nice lors de la soirée Les Acteurs de l’Ombre, pensez-vous à enregistrer votre performance ?

Ce concert est aujourd’hui passé, et était une très bonne expérience. Il me semble que le concert a été filmé durant toutes les performances.

Enfin, quelles sont tes écoutes actuelles ?

Mes 5 écoutes les plus fréquentes actuellement sont :

Iceage – Plowing into the field of love

Paysage d’hiver – Das Tor

Joyless – Without support

Locrian – The crystal world

Darkspace – III I

Je te remercie pour cette interview et te laisse bien entendu le mot de la fin !

Merci à toi et à tous ceux qui nous ont soutenus jusqu’ici !

 

PARAMNESIA
Site internet : http://paramnesiablackmetal.blogspot.ch/
Merchandising : http://paramnesiaxpa.bandcamp.com/

Pour rappel voici la tournée en cours de PARAMNESIA :
24.10.14 GIESSEN (GER), AK44
25.10.14 BIELEFELD (GER), In a basement
26.10.14 AMSTERDAM, Dekontrol bar
27.10.14 DEN HAAG, Piraten bar
28.10.14 BRUXELLES, DNA
29.10.14 LE MANS, Les sources
30.10.14 TOURS, Canadian Café
31.10.14 DIJON, Tanneries
01.11.14 BIEL (CH), L’escargot noir

Partager.

A propos de l'auteur

Gérant du site.

Laissez une réponse