ON THORNS I LAY – Interview de Christos Dragamestianos

0

Christos Dragamestianos, guitariste d’ON THORNS I LAY, revient sur les débuts du groupe, son évolution et nous parle de Eternal Silence, le futur album de ce groupe grec hors du commun.

on thorns i lay 2015Salut Christos. Comment vas-tu et comment se porte ON THORNS I LAY ?

Salut, je vais bien et peux enfin profiter d’être à Athène après avoir passé beaucoup de temps à l’étranger. Concernant ON THORNS I LAY, nous sommes actuellement en train de finaliser notre dernier album, nous avons une vraie passion envers la musique !

Parlons un peu de ton introduction à la musique, comment es-tu tombé dedans ?

Je me souviens que j’appréciais écouter de la musique pop durant les années 80. J’ai donc demandé à mes parents si je pouvais commencer des cours de guitare classique, ce qu’ils ont accepté.

Quelles étaient alors tes inspirations musicales ? Et quelles sont-elles à présent ?

Je me souviens que j’adorais Phil Colins, Roxette, Europe, etc. Maintenant je continue d’écouter des groupes de death suédois, que ce soient d’anciens albums, ou des nouveaux, pour des groupes comme ENTOMBED et BLOODBATH ou encore SHAPE OF DESPAIR pour du doom death. J’aimerais également mentionner que j’ai réellement apprécié deux groupes français que j’ai pu voir en Angleterre. Ces groupes sont KLONE et MARS CHRONICLES. Je pourrais en citer beaucoup plus mais crois-moi cela prendrait beaucoup de temps !

Tu nous as dit avoir commencé à jouer de la guitare classique. Quand as-tu commencé à jouer de l’électrique ?

J’ai commencé par des cours de guitare classique et je suis passé à la guitare électrique, en étudiant également le piano durant deux années.

Quel a été ton premier modèle de guitare ?

Je me souviens que ma première guitare fut une Ibanez RG550 avec une couleur terrible, jaune et noire ! Elle était moche mais elle sonnait bien !

J’apprécie vraiment ton style de composition, les lignes de mélodies sonnent bien souvent mélancolique. Comment procèdes-tu ?

C’est simple, ce sont des sentiments que j’exprime au travers de la musique, des situations de la vie de tous les jours exprimées par la musique.

Et comment se déroule concrètement les compositions pour ON THORNS I LAY ?

Généralement je compose tous les titres et puis lors des répétitions tout le monde vient avec des idées en plus, principalement autour de la structure du titre.

Peux-tu nous fournir quelques informations au sujet du matériel que tu as utilisé pour tous vos albums ?

Je ne me souviens pas vraiment des amplis et de pédales que nous avions pour nos premiers albums (c’était il y a presque 20 ans !). Mais je peux te dire que nous avons utilisé un Engl Powerball, une Les Paul Standard, une Takamine et une Godin pour ce qui concerne les guitares, ainsi que quelques pédales Boss.

Quels conseils pourrais-tu donner pour un nouveau guitariste ?

Je lui conseillerais de beaucoup s’entrainer et d’essayer de trouver son style personnel de jeu et de composition car il est très important d’essayer d’être unique.

Sur une semaine, combien de temps passes-tu à t’entrainer ?

En ce moment je passe mon temps à composer de nouveaux titres ce que j’aime vraiment faire autant que je le peux durant la journée.

ON THORNS I LAY a beaucoup changé durant les années et chaque album peut être vu comme étant un virage. Comment te vient l’inspiration ? As-tu l’impression que tout a été fait comme tu le voulais pour les albums précédents ?

Maintenant avec du recul je peux te dire que, si j’en avais la chance, j’aimerais changer beaucoup de chose, principalement au sujet de la production et du mixage, mais en général je sens que chaque album possède sa propre atmosphère.

As-tu déjà pensé à réenregistrer, ou à jouer sur scène, quelques titres du premier album de PARALYSIS et de PHLEBOTOMY ?

Pour te dire la vérité nous nous concentrons principalement sur de nouvelles idées plutôt que de recycler des vieilles choses. C’est quelque chose que je n’aime pas vraiment faire.

Je te comprends, du coup je pense qu’il n’y aura surement jamais de remix de votre album Orama.

Je ne pense pas non, je n’y ai jamais pensé.

Christos_Dragamectianos_2010De même que pour le titre « All is silent », qui a été réenregistré sur votre album Crystal Tears. Penses-tu peut-être refaire de même avec votre style actuel ?

Non, ce n’est également pas au programme.

Es-tu encore en contact avec certains des anciens membres de ON THORNS I LAY (Jim, Roula, Marcela et Thanasis, Georgia, de Grèce et Andrew, Elena et Ionna de Roumanie) ?

J’ai malheureusement perdu le contact avec la plupart des anciens membres mais j’aimerais beaucoup avoir des nouvelles de Marcela, Ionanna et Elena.

Certains solos de l’album Orama ont été joués par Thanasis Hatziagapis. Est-ce que ce dernier est-il toujours actif dans un groupe ?

Bien sûr, Thanasis a son propre groupe qui s’appelle SORROWFUL WINDS. C’est un ami proche de notre batteur et il est bien entendu un très bon guitariste !

En parlant de tes anciens albums, pourrais-tu les décrire, un par un, avec seulement un mot ?

Sounds of experience : Jeunesse et enthousiasme

Orama : Conte de fée

Crystal Tears : Sentiments

Future Narcotic : Future mélancolie

Angeldust : Dawn of grief (les connaisseurs de PHLEBOTOMY comprendront)

Egocentric : Etre intérieur, introspection

Comment juges-tu l’évolution de ON THORNS I LAY, du premier album jusqu’au dernier ?

Nous avons expérimenté beaucoup de choses et quelques fois nous sommes probablement allés un peu plus loin que nous aurions dû. Mais désormais nous revenons vers nos racines !

L’un des tournants majeurs de ON THORNS I LAY a été votre label de l’époque, Holy Records. Comment vous êtes vous rencontrés ?

Ça remonte, c’était il y a 20 ans.. Je me souviens qu’ils nous ont trouvés. Ils nous ont beaucoup aidés et je dois dire que je les remercie pour tout ce qu’ils nous ont offert.

En parlant d’eux, nous avons pu entendre à l’époque que vous aviez quelques différends au sujet de votre dernier album sorti chez eux, Future Narcotic. Peux-tu nous en dire plus ?

Ils nous ont vraiment beaucoup aidés au sujet de cet album, qui est l’un des meilleurs ON THORNS I LAY. Mais nous avions le sentiment qu’ils ne nous ont pas supportés autant que nous pensions le mériter et donc nous avons changé de label suite à cela. Mais vraiment je n’ai aucunes rancunes.

Le style musical de ON THORNS I LAY a également changé une fois que vous étiez chez votre nouveau label, Black Lotus. Puis vous avez signé chez Sleaszy Rider Records lorsque Black Lotus ferma ses portes et il semble que vous n’avez plus de label à présent. Est-ce un choix ?

En fait nous avons enregistré deux albums avec Black Lotus puis avons fait une pause durant dix ans, dû à des raisons personnelles et professionnelles. Cependant nous venons juste de signer chez Sleaszy Rider Records.

En parlant de choix, peux-tu nous dire pourquoi votre dernier album en date, Precious Silence, a été uniquement diffusé sur Bancamp et par internet, et non sur un support physique ?

L’album Precious Silence est une sorte de répétition brute de certains de nos nouveaux travaux.

2001_on_thorns_I_lay_future narcotic

Line-up d’On Thorns I Lay en 2000, pour l’album « Future Narcotic »

Et justement, peut-on avoir des informations au sujet de ce nouvel album à venir ?

Nous avons fini l’enregistrement et nous sommes en pleine phase de mixage. Ce nouvel album se nomme « Eternal Silence » et sortira durant le mois de mai 2015.

C’est vraiment une très bonne nouvelle ! En parlant du futur de ON THORNS I LAY nous avons pu voir que des photos de l’album Crystal Tears ont été publiées sur votre page Facebook. Que représentent-elles ?

Elles montrent que nous revenons vers nos racines. Après tant d’expériences sonores et tellement de changements musicaux nous sentions que nous voulions jouer la musique dont nous rêvions il y a 20 ans en arrière ! Donc attends-toi à quelque chose de spécial !

Le line up sera-t-il changé ?

Notre line up actuel comporte Stefanos en tant que bassiste et chanteur, Fotis à la batterie, Antony au piano, Anna pour les chants féminins ainsi que moi-même à la guitare. La chanteuse principale de l’album est Mahi Nil, également présente dans JADED STAR.

Peux-tu nous parler du thème de ce nouvel album ?

Ce sera du pur doom death atmo avec du violon et des voies féminines

Rassure moi, l’album comprendra-t-il également des lignes de violons ?

Il y aura bien entendu beaucoup de violon du fait que le violon est essentiel et une caractéristique du son de ON THORNS I LAY.

Pour revenir à toi, quels sont les albums que tu pourrais qualifier de chefs-d’œuvre ?

Il y a vraiment beaucoup d’albums que je pourrais qualifier de chefs-d’œuvre ! Je vais donc mentionner ceux que je n’arrête jamais d’écouter :

  1. Solar Lovers de CELESTIAL SEASON, probablement la meilleure musique jamais écrite
  2. Always de THE GATHERING
  3. Cause of Death, de OBITUARY
  4. Nightmares made flesh, de BLOODBATH
  5. Alice in hell and Never Neverland de ANNIHILATOR, mais également la discographie de ULVER et OPETH et bien entendu les albums de KATATONIA

Cette interview touche à sa fin. As-tu des derniers mots pour les lecteurs français ?

Merci beaucoup pour cet interview et je remercie tous nos fans qui nous ont aimés et supportés durant toutes les années où nous avons été inactifs. Notre nouvel album leur est dédicacé.

ON THORNS I LAY

Page Facebook : https://www.facebook.com/pages/On-Thorns-I-Lay/127449013972697?fref=ts
Merchandising : http://www.emp-online.fr/search/on%20thorns%20i%20lay/

Partager.

A propos de l'auteur

Gérant du site.

Laissez une réponse