UNDEAD : Interview de Necros

0

Necros, guitariste de UNDEAD, nous présente leur album “False Prophecies”, un album hommage à Chuck Schuldiner, et nous parle de son équipement ainsi que du futur du groupe.

undeadSalut Necros, merci pour cette interview. UNDEAD a sorti son premier album “False Prophecies” il y a quelques semaines. Peux-tu décrire le groupe aux gens qui n’ont pas encore entendu votre musique.

Dynamique, acoustique, puissante, mélodique et terrifiante sont les mots qui définissent la musique de UNDEAD. Nous jouons un Death Metal inspiré par le début de Death. Une époque où la frontière entre le Death Metal et le Grind Core était claire, où la mélodie avait une importante place dans la structure d’un titre, où la vitesse n’était pas essentielle. “False Prophecies” est proche du premier album de DEATH et contribue à son évolution.

Comment s’est créé UNDEAD ? Vous-êtes vous rencontrés grâce à vos autres groupes ?

UNDEAD fut créé avec un seul objectif : raviver la flamme du Death Metal originel.

La première chose marquante sur votre album, c’est la pochette, qui représente la mort dans une forêt brumeuse. Qui a créé la pochette, et quelle est sa signification ?

Faire face à la mort, seul ! Ce qui bloque votre chemin à travers la nébuleuse de la vie.

Le titre de l’album, False Prophecies, et des titres comme “Praise the Absurd” ou “Descending Souls” annoncent la couleur. Quel message voulez vous faire passer avec cet album ?

King Oscuro : Les paroles parlent de l’évolution de la race humaine à travers le spectre de ce monde artificiel, le besoin de rédemption à travers les textes sacrés et les testaments, des âmes perdues en quête de lumière, la peur de ce tunnel qui hante les vivants, la conscience obscure qui guide la civilisation vers sa fin, et la révolution tant attendue de la vie, que nous appelons ‘mort’.

Bon, c’est très clair. Parlons de vos titres et soyons honnête. Vos morceaux me rappellent, d’une bonne manière, beaucoup de vieux groupes de Death Metal, comme OBITUARY et MORBID ANGEL. Quelques parties sonnent un peu comme EDGE OF SANITY , d’autres comme DEATH et ainsi de suite. Est-ce que votre plan était de coller à ces vieux groupes légendaires du Death ?

Nous avons composé « False prophecies » en utilisant le même code d’écriture que les premiers albums de DEATH, car nous sommes nés avec. Vous pouvez trouver des influences d’un groupe ou d’un autre, mais c’est subjectif. Je pense que c’est prévu pour être un album de Death Metal plaisant, créé sur les fondations du genre : brutalité, voix gutturales avec mélodies et dynamisme.

Justement, vos morceaux ont plusieurs facettes, certains ont des riffs solides, d’autres des riffs plus brutaux, d’autres encore donnent plus d’espace aux soli. Comment composez vous les morceaux ? Voulez vous éviter un Death Metal trop technique ?

La procédure de composition a été identique pour tous les morceaux. Je me laisse emporter par un riff qui définit l’idée principale du morceau, que nous allons utiliser comme futur squelette pour le morceau. Cela peut être un couplet ou un refrain, peu importe, et ensuite viennent les autres riffs et rythmes pour créer un contraste. A partir de ce point, je commence à discerner la place des mélodies et des soli dans la structure. J’essaye également de faire de la place au chant dans le morceau. En gros, c’est la base pour un titre de UNDEAD. Cette étape prend entre 3 et 4 heures. On travaille ensuite les titres aussi longtemps qu’il le faut pour ajuster la durée des parties de chant, les harmonies, les rythmes en général, pour trouver un bon équilibre. Et on travaille comme ça jusqu’au moment de l’enregistrement.
Nous avons décidé de composer des riffs efficaces pour contraster avec des passages plus complexes et des soli, afin de mieux les mettre en valeur. Cette méthode est plus faite pour laisser parler l’émotion, et non la technique de jeu. Parce qu’après tout, la musique c’est avant tout l’émotion, non ?

Tu as raison, la musique c’est avant tout l’émotion. Parlons maintenant de Chuck Schuldiner, le fondateur de DEATH, qui est votre influence principale. Est-ce que les albums de DEATH ont été utilisés pour évaluer votre album ?

Comme dit précédemment, DEATH est élémentaire pour UNDEAD. Certains disent que « False prophecies » se situe quelque part entre «Leprosy » et « Spiritual Healing », et c’est ce que nous voulions. Par ailleurs, la version LP contient une reprise exclusive de « Choke On it » tirée de l’album « Leprosy ». Si un morceau pouvait définir un genre, je choisirais « Choke On it » !

Votre album est sorti chez le label français Listenable Records. Comment vous êtes vous rencontrés, comment les avez vous choisis ?

Notre relation avec Listenable Records est quasiment naturelle. Nous cherchions un bon label, et ils ont aimé l’album. Pourquoi aller chercher plus loin…

J’ai trouvé peu d’information sur votre album. Où a-t-il été enregistré, ou a été fait le master ? Quels étaient les process d’enregistrement et de mastering ? Avez-vous donné des directions précises pour le son ?

Nous avons décidé d’enregistrer au Studio Replika, avec Lars Bragten. Il s’est également occupé du mix. Il s’est beaucoup investi et a travaillé beaucoup sur l’album. Nous cherchions une dimension acoustique. Il a travaillé très dur sur les prises et le mix pour capter ce qui se passait pendant les enregistrements. C’est une partie importante de notre musique. Nous voulions éviter d’avoir un son non réaliste qui sonne très plastique, et je pense que nous y sommes arrivés, grâce à lui. Pour le mastering, Listenable Records avait déjà travaillé avec Conkrete Studio pour sortir de très bons albums. C’est Frederic Motte qui a fait le mastering, et il a fait un super boulot sur « False prophecies ».

Quels ont été les instruments utilisés pour cet album ? Est-ce plutôt du matériel old school, ou plutôt récent ?

Necros : Pour enregistrer, j’ai utilisé une LTD F250 avec des micros HZ4, ils ont un très gros dynamisme comparés aux EMG 81 actifs. Et l’acajou produit un bon “rythme”. Pour l’ampli j’ai utilisé un Mesa Boogie Dual Rectifier et une pédale Tube Screamer sur un baffle 4*12 de Line6.

Noctidiurnal : J’utilise des guitares Ibanez avec un Roctron et un ampli Mesa Boogie.

Votre musique se trouve parfois être très technique. Pouvez-vous donner quelques conseils aux guitaristes qui voudraient reprendre vos morceaux ?

Necros : La précision est l’élément essentiel pour l’expression de notre musique, d’après moi en tout cas. Essayez plusieurs combinaisons : cordes, micros, ampli pour affiner le plus possible votre précision au niveau du son.

Noctidiurnal : Jouez comme si vous alliez mourir…

Merci pour ces conseils. Si vous jetez un coup d’œil en arrière, avez-vous un regret concernant l’album ? Avez-vous réussi à atteindre vos objectifs ?

Nous n’avons aucun regret sur cet album. Nous avons passé beaucoup de temps avec Lars Bragten pour trouver le meilleur son, la meilleure balance possible pour que l’album sonne le mieux possible.

UndeadVotre album est sorti il y a quelques semaines. Avez-vous déjà eu des retours ?

Les retours sont positifs, et c’est agréable ! Comme certains fans l’ont dit, notre musique apporte quelque chose de nouveau, de frais, malgré le côté old school. Je me demandais pourquoi, et je pense que le dynamisme de l’album y est en grande partie pour quelque chose, tout comme l’écriture et le mix. On ne s’est laissés aller à aucun moment. Nous avons mis beaucoup de nous même, et ça se sent dans l’album, et je pense que c’est pourquoi les gens aiment autant UNDEAD.

Comme vous l’avez dit, l’édition LP propose une reprise de DEATH, ‘Choke on it’. Cela confirme votre décision d’honorer le maître du Death Metal. Est-ce que la cover sera aussi sur le CD ?

« False Prophecies » est un hommage à Chuck Schuldiner et toute son œuvre, mais ‘Choke on it’ n’est dispo que sur la version LP.

Le groupe est nouveau, l’album vient de sortir, aura-t-on la chance de vous voir sur scène, en tournée, avec d’autres groupes de Listenable Records par exemple ?

Nous pensons faire de la scène… UNDEAD en tournée apportera la fin des temps ! Ahaha

Pour autant que je sache, vous voulez garder vos identités secrètes, comme pour GHOST B.C par exemple. C’est un moyen de garder le secret autour de vous. Vous verra-t-on malgré tout en vidéo ?

Un clip sera bientôt réalisé, afin d’illustrer un des morceaux de l’album, mais je ne peux en dire plus pour le moment.

Quels sont les plans pour UNDEAD en 2015 et 2016 ? Avez-vous déjà commencé à travailler sur un nouvel album, avez-vous encore des morceaux en stock ?

Nous venons juste de sortir « False prophecies » et nous attendons les retours des fans de Death Metal. Nous avons des projets, mais cela reste secret pour le moment…

En tant que fans de l’ancienne scène Death metal, peut-on connaitre votre opinion sur la nouvelle scène ?

J’ai vu pas mal de bonnes choses dans la nouvelle scène Death Metal. Les frontières de la violence musicale sont toujours repoussées plus loin, et j’aime l’extrémisme musical. Mais UNDEAD ne fait pas partie de cette scène, du moins, pas dans cette forme d’extrémisme. « False prophecies » est très dynamique mais le côté émotion reste notre objectif principal.

S’était la dernière question, je vous donne le dernier mot. Merci pour votre temps.

Merci pour l’interview.

UNDEAD :
Site Web : http://www.undeadofficial.com/
Facebook : https://www.facebook.com/Undeadprophecies?fref=ts

Partager.

A propos de l'auteur

Gérant du site.

Laissez une réponse