DAGOBA : Interview de Z

0

Z, guitariste de DAGOBA, nous parle de ses inspirations, de son matériel, de son projet appelé Z and Familly mais également du nouvel album de DAGOBA qui est en préparation et qui devrait sortir en 2015.

yves Terzibachian - skull strings

Comment vas-tu et comment va DAGOBA ?

Salut, Ça va très bien personnellement et DAGOBA aussi. On enchaîne les dates de partout en France et on prépare un nouvel album ainsi qu’une tournée Européenne avec EPICA et DRAGON FORCE.

Parlons un peu de ton introduction à la musique, comment es-tu tombé dedans ?

Vers mes 16 ans mon oncle qui est guitariste m’a donné l’envie de jouer de la guitare et il m’a appris mes premiers accords. C’est un super guitariste et encore maintenant je suis ses conseils.

Quelles étaient tes inspirations à l’époque, que ce soient des groupes ou des artistes ?

J’étais un fou de Guns n’ Roses et de Slash, c’est vraiment le groupe qui m’a donné envie de faire de la musique

Et désormais, quelles sont tes inspirations ?

J’adore les guitaristes qui sortent de l’ordinaire comme Tom Morello ou Wes Borland.

Te souviens-tu du premier concert que tu aies vu ?

Mon premier concert, c’était un concert de ZZ TOP, je devais avoir 12 ans, j’y suis allé avec mon père, c’était au Zénith de Toulon. J’aimais bien la recette, gros riffs, grosse voiture, grosse barbes et jolies filles. Je suis aussi un grand fan de Billy Gibbons, il n’a pas besoin de beaucoup de notes pour faire bouger la tête.

D’un autre côté, as-tu des souvenirs de ton premier concert en tant que musicien ? Tout s’est passé comme prévu ?

On a joué dans la salle polyvalente de mon collège, hormis un son pourri, et qu’on ait joué faux, tout s’est passé comme prévu.

Comment as-tu appris à jouer de la guitare ?

J’ai pris quelques cours dans une maison de quartier à Marseille, puis j’ai eu envie de créer mes propres riffs, alors je suis devenu auto-didacte… Puis j’ai eu la chance d’avoir un super oncle, guitariste, qui m’a appris plein de plans et qui m’a beaucoup aidé sur le matos.

Quel a été ton premier modèle de guitare ?

C’était une Fender stratocaster blanche, made in mexico ou japon….

Quel est ton matériel utilisé pour les concerts et pour le studio ?

J’utilise une ESP E-II et j’alterne avec un modèle Horizon avec floyd ainsi qu’avec une Eclipse, tout en attendant mon premier modèle signature. Pour l’ampli j’ai choisi un  EVH 5150 et un simulateur de HP Torpedo de 2notes. C’est le même matos pour le studio et les concerts.

Justement, peux-tu nous en dire plus par rapport à ton modèle signature ?

C’est mon premier modèle signature, c’est une signature de chez ESP qui devrait arriver pour notre tournée avec EPICA et DRAGON FORCE…. J’ai créé une guitare pour le live et pour mon style de jeu sans fioriture qui ne sert à rien. Un seule micro chevalet, donc pas de sélecteur de position, pas de volume ni de tonalité mais un bouton on/off. Je suis parti sur un modèle Eclipse, même si je préfère les Horizon pour la forme et le confort de jeu, mais au niveau du son, je trouve que il y a pas photo, le son de l’Eclipse est beaucoup plus massif ! De plus, j’ai fait monter un Floyd car j’adore faire plein de petits effets à la Dimebag Darrel.

Tu étais guitariste au sein de CAEDES avant de rejoindre DAGOBA, en fais-tu encore partie ? Quels souvenirs / expériences en gardes-tu ?

Suite à un changement de line up, CAEDES est devenu THE COYOTES DESSERT. On a enregistré un super album avec notamment un très gros travail sur le son de la guitare. Puis j’ai dû quitter le groupe, pour des questions de temps… J’en garde un très grand souvenir, ce sont tous des amis d’enfance avec qui j’ai grandi, on essaye de se voir le plus souvent possible.

Peux-tu nous faire partager quelques informations au sujet de ton introduction au sein du groupe, il y a maintenant plus de deux ans ?

J’ai toujours été très proche de DAGOBA, je partais en tournée avec eux alors que je n’étais pas dans le groupe, donc forcément ça a énormément facilité la chose. J’ai l’impression d’avoir toujours été dans le groupe… pour la petite histoire j’ai prêté mon ampli au premier guitariste de DAGOBA quand ils ont fait la première partie de RAMMSTEIN au Moulin à Marseille… ça devait être en 1998, on avait 18 ans….

DAGOBA est connu pour ses riffs de guitare très massifs, est-ce que tu peux nous donner tes façons de composer ?

C’est Shawter qui compose tous les riffs depuis le début de DAGOBA. La première technique qu’il faut maîtriser c’est les allers-retours, il faut avoir une très grande précision, car c’est les racines des riffs de DAGOBA, puis le tout est orné de notes harmonisées avec beaucoup d’accords qui comportent des notes inversées.

Certains riffs de DAGOBA sonnent typé “FEAR FACTORY”, est-ce voulu ainsi ? Te sens-tu quelque peu inspiré par le jeu de Dino Cazares ?

Tout à fait, pour moi ce sont notamment eux les pionniers des gros riffs allers-retours calés sur la grosse caisse.

J’ai pu lire lors d’une interview de DAGOBA que tu as pris également part au mixage de Post Mortem Nihil Est, peux-tu nous en dire plus ?

On est parti 3 semaines chez Logan Mader pour mixer l’album avec Shawter, on n’a pas eu grand-chose à dire/redire face au talent et au respect que l’on a pour Logan Mader.

En parlant de DAGOBA il semblerait que vous possédiez votre propre studio, peux-tu nous en dire plus ?

Pour les batteries, Franky est capable de produire ses propres pistes ultra pro dans le Serial Dummer Studio. Pour le reste Shawter a aussi son studio, l’Eagle Black. Ca nous permet de pouvoir faire nous-même toutes les prises et donc d’économiser pas mal de budget.

Est-ce que tu pourrais également nous faire partager des informations au sujet de ton matériel utilisé pour Post Mortem Nihil Est ?

On a mixé sur des amplis à Logan Mader, un Peavey 5150 et un EVH 5150 puis que ESP pour les grattes !

ESP yves

Quels sont pour toi les exercices standards pour t’échauffer ?

Les standards je ne sais pas, mais personnellement je me suis créé des boucles sur différentes parties de chansons de DAGOBA que j’ai glissées dans un lecteur mp3. Je prends ma gratte et je joue par-dessus au casque le plus longtemps possible avant chaque concert.

Quels conseils pourrais-tu donner à un nouveau guitariste et pour une personne ayant plus d’expérience ?

De vraiment se donner une discipline et c’est valable dans tout dans la vie. Il faut travailler de manière régulière, ne rater aucun lundi, et ne pas rester plus deux de jours sans bosser…

Combien de temps joues-tu par semaine ?

Au minimum environ 3 heures par jour…

Pour revenir à The Coyotes Dessert , es-tu toujours actif dans un autre groupe que DAGOBA, comme ce fut le cas pour The Coyotes Dessert  ? As-tu d’autres projets en tête ?

J’ai arrêté de jouer pour The Coyotes Dessert pour aussi pouvoir me consacrer sur un mini album solo, ça va s’appeler Z and Familly. La guitare sera en avant, et il y aura plein de featuring de collègues musiciens ! —

Le dernier album de DAGOBA est sorti maintenant il y a presque un an. DAGOBA a-t-il déjà pensé au prochain album ?

On a déjà fini de faire les prises du nouvel album, on retourne en février pour mixer tout ça chez Logan Mader à Los Angeles, on espère une sortie pour le printemps 2015.

DAGOBA tourne sur beaucoup de dates, combien de dates avez-vous prévu pour le restant de l’année 2014 ?

Pour le restant 2014 il doit y avoir 25 avec notamment la tournée avec EPICA et DRAGON FORCE, le tout sur 16 dates.

DAGOBA a fait plusieurs date avec de très grosses pointures, comme SLAYER. A force de jouer en concert tu as dû faire face à des problèmes mais également des surprises. Quel est ton meilleur et pire souvenir d’une prestation live ?

Le pire souvenir sur scène c’est lorsque j’ai raté l’intro de « It’s all about time». Comme on joue au clic et sur séquence, si je rate une intro c’est tout le morceau qui est foutu, et ce soir là j’étais malade comme un chien, c’était en Suisse..

Le meilleur souvenir c’est notre concert de cette année au Hellfest devant 80 000 personnes sur la mainstage. Juste avant de commencer, EXTREME finissait son concert avec « Morden words » une chanson mythique …

dagoba live

Le dernier album semble avoir été un album majeur dans la carrière du groupe, peut-on savoir à quelle quantité s’est vendu ce dernier ?

Je ne suis pas au courant de ce genre de chiffre, le système label, management, maison de disque etc…. c’est tellement compliqué que je préfère me consacrer sur la musique.

DAGOBA est désormais un acteur majeur de la scène métal en France, en es-tu conscient ?

Je sais que l’on a beaucoup de chance de pouvoir en vivre et on a énormément travaillé pour. On essaye de garder les pieds sur terre, DAGOBA est l’un des rares groupes français à être exporté aux USA.

Que penses-tu de la scène US actuelle ? Quelles sont selon toi les différences majeures entre la scène US et la scène française, voir européenne ?

Comme pour beaucoup de monde; beaucoup de mes idoles viennent des groupes venant des US. Ils ont été clairement en avance dans le métal pendant des années, ils ont vraiment ça dans le sang. Actuellement je trouve que ça stagne un peu, je pense que le niveau entre les US et l’Europe est entrain de clairement se resserrer. La différence se fait surtout dans l’état d’esprit des populations américaines et européennes… aux Etats-Unis, toute la population adore le métal, ils vont voir des concerts comme en Europe on va en boite de nuit… donc les salles sont tous le temps pleines.

Exerces-tu une activité professionnelle en dehors de DAGOBA ou la musique te permet-elle de vivre ?

Oui j’ai ma marque depuis 2007, Diamond Dust, et j’ai aussi un site de destockage de vêtement de sport extrême ,mon autre passion.

Peux-tu nous parler de Diamond Dust ? Comment t’es venu l’idée de créer cette marque, quand l’aventure a-t-elle commencé et que prévois tu pour la suite ?

Je suis issu d’une famille qui travaille dans le textile depuis plusieurs générations donc très jeunes, quand les copains voulaient être pompiers ou policiers, moi je voulais créer mes propres t-shirts ! Je continue à sortir des nouveaux modèles tous les trois mois et je serais présent en 2015 sur de nombreux évènements, festival de musique, de sport extrême, convention tattoo…tout mon univers…

As-tu des derniers mots pour les lecteurs de Guitariste-Metal.fr ?

Très belle initiative que ce site spécialisé sur les guitaristes métal en plus en français !! Donc les lecteurs faites-moi vivre ce site et continuez à jouer de la guitare jusqu’à ce que ça fasse mal au poignet, c’est là où on progresse 😉 @+

DAGOBA
Page Facebook: https://www.facebook.com/dagoba13
Merchandising : http://dagoba.bandcamp.com/merch/kraken-horror-shirt

DIAMOND DUST : http://www.destockvalley.com/

Partager.

A propos de l'auteur

Gérant du site.

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.