PHAZM : Interview de Pierrick

0

Pierrick, guitariste de PHAZM, nous parle de son matériel, revient sur les albums précédents et nous parle d’un 4ème album qui est en préparation.

PHAZM band

Salut Pierrick ! Merci de bien vouloir nous accorder une interview. Comment vas-tu et comment se porte PHAZM ?

Je suis content d’avoir reformé PHAZM. Nous sommes entrain de composer un nouvel album, notre 4ème, et nous avons une demande sympa de concerts, un peu partout en France. On est donc bel et bien de retour, après 5 ans d’abstinence, et la venue de Fab (WHELLFALL) à la basse nous redonne un second souffle créatif, on a le mojo. Les nouveaux titres sonnent super bien… On est enthousiastes.

Pour les personnes ne connaissant pas PHAZM, comment pourrais-tu qualifier votre style musical ?

On joue du death/black metal, avec une approche blues/rock dans la composition et la façon de jouer. C’est sombre, occulte, à la fois gras et tranchant.

PierrickComment a débuté ton apprentissage de la guitare ? Te rappelles-tu du premier contact avec l’instrument ?

J’ai fait le Conservatoire, j’ai appris à lire et à jouer le répertoire classique. Mon premier contact, c’était dans une salle de cours et ça m’a tout de suite plu, j’avais 7 ans, un gamin…

Quelles étaient tes influences à l’époque ? Et aujourd’hui ?

J’ai commencé par écouter Creedence Clearwater Revival, Black Sabbath, Shocking Blue… Et j’ai découvert Iron Maiden, Metallica, Guns ‘n Roses, Pantera… Aujourd’hui, j’écoute beaucoup de choses, du bluegrass, du black metal, du death, de la country, de l’électro… Je suis un gros amateur de black metal norvégien, période 90ies. J’aime la musique authentique, vécue, engagée religieusement, porteuse de message.

Quel était ton matériel musical de l’époque et quel est-il aujourd’hui ? Peux-tu nous éclairer sur ces choix ?

J’avais une Cort type strat, et une Alhambra classique. Aujourd’hui, je joue sur Ibanez, car c’est à mon avis la meilleure marque qui propose des 7 cordes de qualité. Le répertoire de PHAZM est composé entièrement sur 7 cordes, avec un accordage assez particulier. J’ai aussi une Capelli 7 cordes type Explorer, que j’ai utilisé sur « Cornerstone of the Macabre ». Elle a un super son bien épais et gras, avec ses bareknuckle, ça collait super avec cet album. Aujourd’hui, j’ai besoin d’un son plus net, plus tranchant, en raccord avec les nouvelles compos. Je branche ça sur un Mesa Boogie Dual Rectifier, sur un baffle Orange 2X12. C’est ma combinaison idéale.

Te souviens-tu du premier concert auquel tu aies assisté ?

Oui, c’était MACHINE HEAD + ENTOMBED au Moulin à Marseille. Ça a changé ma vie ! Je peux dire qu’ils ont su être efficace en tant que conseillers d’orientation ! Hahaha !

A ce sujet, as-tu des souvenirs de ton premier concert en tant que musicien ? Est-ce que tout s’est passé comme prévu ?

Le genre de souvenir que je préfèrerais oublier : on était naze, trop jeunes, on ne jouait que des compositions bien pourries, la salle ne se prêtait pas du tout au metal, bref, une vraie catastrophe !!!

PHAZM concert

Si tu devais résumer chaque album de PHAZM en un mot, quel serait-il ?

Hate at First Seed” : Machiavélique.

Antebellum Death ‘n Roll” : Pionnier.

Cornerstone of the Macabre” : Aventureux.

D’ailleurs as-tu quelques regrets par rapport à ces albums ? Ou ceux de Scarve ? Des choses à changer ou à refaire ?

Oui, sur le premier album, je pense qu’on aurait pu abréger certains passages, il y a des morceaux un peu trop longs. Par contre je suis fier de l’ambiance générale, sans blanc entre les morceaux, bourrés de sons et d’atmosphère occulte… Mon plus grand regret par rapport à SCARVE est la façon dont le groupe est mort. Et la façon du coup dont le dernier album a été enregistré. Ce n’était pas un travail de groupe, c’était du grand n’importe quoi. Pourtant, l’album est bon. On avait en commun une énergie bizarre qui a pu sauver le disque, même si nous n’avons pas bossé ensemble sur les chansons. C’était du chacun son tour, sans ligne directrice… C’était bizarre de se retrouver seul en Suède pour poser les lignes de chant, avec un partenaire que je n’avais jamais rencontré alors (Lawrence McCory – DARKANE, F.K.U). Enregistrer ce disque m’a été très pénible.

Peux-tu nous donner quelques secrets concernant la composition d’un titre de PHAZM ?

Accorde toi en BbDGCFAD, utilise des dissonances, fais sonner les tierces mineures, mélange du shuffle avec du blast beat, chante comme un moine bouddhiste satanique et comme un viking énervé, cale des solos chiadés avec de la reverb, sois connecté avec l’esprit des marécages et assure toi d’avoir un stock de weed avec toi.

Quels conseils pourrais-tu donner à un débutant ?

Ecoute de la musique, joue au moins 15 mn par jour, tous les jours, n’écoute pas ce qu’on te dit sur internet, trouve toi un prof, joue, encore et encore. Ne t’achète pas de shreddneck, ça sert à rien, c’est très idiot.

Quels sont les plans pour PHAZM dans un futur proche ?

Enregistrer notre 4ème album et continuer à faire des concerts comme ceux qu’on fait maintenant, on a de la chance, jusqu’à présent, y a toujours beaucoup de monde et on nous complimente sur le son etc… Pourvu que ça dure, parce qu’on s’éclate, ça fait du bien, on a tous besoin de moments comme ça…

Merci à Geoffroy d’avoir réalisé cette interview.

PHAZM
Page Facebook: https://www.facebook.com/thetruephazm
Crédits photo : Barouf Menzzoto Pics

 

Partager.

A propos de l'auteur

Gérant du site.

Laissez une réponse