Tout savoir (ou presque) sur le manche de votre guitare électrique

0

10:15, luthier français, nous livre dans cet article plein d’informations au sujet des manches de guitares, qu’ils soient collés ou vissés, en aulne ou en palissandre, etc.

10 15 logo

Quelle est l’importance du bois d’un manche sur le son de la guitare ?

Basiquement le manche transmet les vibrations au corps, le choix du bois est aussi primordial dans le rendu final que celui du corps (et dans certaines configurations il est presque plus important) car ce dernier apportera plus d’attaque, plus de sustain, de rondeur ou de corps en fonction du bois (érable, acajou, wengé, noyer, palissandre…).
Mais il n’y a pas que le choix du bois qui influence énormément le son ! Le galbe et la “masse” du manche vont favoriser la puissance des attaques, la tenue dans les medium etc..
Bref, le manche doit être en parfaite adéquation avec le corps pour un type de sonorité recherchée. Il ne suffit pas de foutre n’importe quel manche sur n’importe quel corps, ça donnera le plus souvent un truc qui sonne pas.

manche_explorer

Le galbse/masse du manche joue donc un rôle important sur le rendu sonore. Doit-on privilégier donc un manche plus épais/gros pour un certain type de son et d’attaque plutôt qu’un manche très fin, comme un Wizard 3 ?

Pour le galbe non, c’est une question de confort et de goût.

Mais en ce qui concerne l’épaisseur du manche et la masse de bois par contre oui, la masse de bois dans la tête joue sur le sustain et sur la patate ;).
Un manche Wizard avec une toute petite tête et peu d’angle au niveau des cordes n’est évidement pas l’idéal si on cherche beaucoup de pêche, d’attaque et de sustain !

De même concernant la touche ?

La touche dans une moindre mesure va surtout impacter l’attaque des notes. Je dis dans une moindre mesure car chez certaines marques “célèbres” la finesse de la touche rend son importance anecdotique. Le choix du bois, érable, noyer, palissandre, ébène et plein d’autres, pau Ferro, etc.. c’est surtout la densité qui va marquer une attaque franche et précise.

Du coup comment faire pour choisir la touche selon le son recherché (pop rock, metal, blues, etc) ?

Ca dépend plutôt de ce que tu cherches comme réponse à l’attaque (je réagis plus en “composantes” du son qu’en style de musique)
Mais là encore, la touche est un petit plus mais ne changera pas grand chose au rendu que l’on aura choisi avec le bois du corps et du manche !

manche fretteComment reconnaître une touche de qualité d’une mauvaise ?

Les bois des touches ont des “grades” mais cela concerne surtout l’aspect esthétique. L’ébène par exemple, le guitariste lambda cherche un ébène parfaitement noir (conditionnement culturel ;) ) mais il y a des ébènes magnifiques (macassar, pale moon…) avec des veinages/couleurs fabuleuses ! Ca n’est pas moins bon.. c’est juste des choix.
Pour le palissandre ou les bois poreux (noyer US…) c’est surtout la finesse des pores qui va jouer, les palissandres bas de gamme ont de gros pores assez moches et ça se sent sous les doigts ! A l’inverse, le pau ferro est parfois tellement fin qu’on croirait de l’ébène sous les doigts…) c’est donc surtout une question de confort/esthétisme.

Tu parles de grades pour les touches, tout comme pour les corps, mais peux-tu développer s’il te plait au sujet de ces différents grades ?

Cela concerne l’homogénéité du grain, l’absence de nœud, de fissures et la qualité (relative) esthétique (exemple avec l’ébène… noir).
Mais si on cherche avant tout une touche avec du caractère on trouvera aussi des choses bien sympas dans les seconds choix.

Manche vissé ou collé, y-a-t-il finalement une réelle différence dans le son ? (même les Fender haut de gamme sont vissés !).

Vissé ou collé ça ne change absolument rien au son !! Ce n’est pas la colle qui rajoute du sustain ;), c’est la façon dont le manche est fixé au corps : forme du talon, surface, ajustement… la manière dont les vibrations vont passer dans le corps et ça, ça n’a rien à voir avec la colle ou les vis !

Un manche vissé avec un ajustement parfait et bien serré apportera plus de sustain qu’un manche collé avec tenon/mortaise à la Gibson mais avec du jeu et de la colle partout pour combler le vide !
Fender n’est pas un exemple de “bon” manche vissé, les contraintes industrielles de production de l’époque on fait que le gros talon carré et les 4 vis était le plus pratique… mais même sur le “haut de gamme” Fender, l’ajustement est souvent perfectible. Il existe beaucoup de systèmes de fixation “vissé” bien plus efficaces avec un talon vissé jusque sous le micro grave, voir encore plus loin (ce qui permet aussi un meilleur accès aux aigus que le système Fender).

C’est également pareil pour le manche collé, des constructions avec deep set tenon (tenon très long) apporte un confort proche d’un manche conducteur sans les contraintes d’une structure traditionnelle et ancienne à la Gibson.
Personnellement, je cherche surtout à ce que les vibrations soient propagées parfaitement en rayonnant dans tout le corps.. quelque soit la technique collée ou vissée !

outil mancheLes frettes ont-elles une réelle influence sur le son ? Les guitares fretless sont tout de même rares !

Oui, on sent nettement la différence de son entre des frettes très fines ou jumbo, inox très dures ou alliage tendre… mais surtout en acoustique ! Branchée, l’attaque reste mais les différences s’estompent. C’est surtout la qualité de jeu qui est en jeu.. des frettes inox polies miroir avec une surface optimale et précise sera toujours 1000 fois plus agréable que des frettes plates et ternes qui frottent sous la corde et marquent !
Les fretless sont rares car tout le monde ne peut pas jouer proprement sur une fretless.

Tu parles des différents types de frettes répandues sur les guitares, que ce soit les plates ou les jumbo. Peux-tu nous expliquer leurs différences physiques mais également sonore ?

Les frettes fines (vintages) ont une surface en théorie plus petite qu’une Jumbo. On dit en général qu’elles sont donc plus précises car les jumbo ont plus de masse et sont plus hautes ce qui facilite le jeu “violent” ainsi que les hammers/tapping. Mais il y a tout plein de formats entre les deux qui sont surtout une question de gouts : certains guitaristes n’aiment pas le touché des frettes hautes, d’autres n’aiment pas la finesse de frettes fines ou la sensation de ne rien avoir sous les doigts avec des frettes “low profil”.
On a des frettes fines de 1.3 mm de largeur, des medium (2.5), medium/wide, jumbo (2.7 à 3mm et plus!!!). Évidement, le résultat de l’usure des frettes ne sera pas du tout le même sur une frette de 1.3mm et une de 3mm !!! Une frette fine aplatit sera toujours plus précise encore qu’une frette avec un plat de 3mm (qui provoquera faussetés et buzz).
Personnellement je monte des frettes Inox 2.3 ou 2.7 mm moyennement hautes, avec un doming (ou crowning) le plus clean possible (l’arrondi du sommet de la frette après plani).
Les frettes inox étant incomparablement plus solides que les frettes standards, on garde donc bien plus longtemps une certaines précision et justesse !

Techniquement, comment se pose la touche sur le manche et à quel moment cette action a-t-elle lieu ?

Les luthiers ont curieusement des méthodes assez variées pour cette tache : touche découpée à l’avance ou non, collage sur manche déjà ébauché ou non… c’est une question de gout !

Personnellement je prépare la surface de contact du manche (plan, dégraissé…), je pose le truss rod dans son canal (que j’ai défoncé au préalable) puis je colle la touche que j’ai rainuré (tranchées des frettes) et coupé à la bonne taille (largeur au sillet et à la dernière frette). Une fois collée, je découpe le manche autour de la touche, pose des inlays/side dot, je fais mon radius (touche en place sur le manche) je pose les frettes, puis je forme le manche (découpe/galbe) et il reste encore beaucoup de boulot ;) (finition, plani, ..).

Quand doit-on refaire sa touche ? A ce moment peut-on décider de changer de bois pour sa touche (on ne sait jamais) ?

Pour résumer, devoir refaire la touche c’est une action plutôt rare.. peut-être sur une très vieille guitare genre strat des 60’s avec une touche slab très fine à l’origine et qui aurait été trop poncée au long des refrettages ;) .
Tant que le pied de frette est bien dans la touche…

Il y a bien entendu différents bois utilisés pour les manches ainsi que pour les corps, mais y-a-t-il des combinaisons plus ou moins gagnantes selon la taille du manche ?

Non, c’est une alchimie différente à chaque fois car la forme de la guitare et sa structure (assemblage du manche, type de chevalet, etc..) n’est pas toujours la même.
Par exemple, j’aime bien la combinaison corps acajou bien dense avec table érable et manche érable avec un profil en U ou thin U, tête massive…
Avec un manche qui rentre très loin dans le corps on a une belle projection mais un son qui reste massif et compact, avec des mediums qui traversent n’importe quoi !
Par contre, avec un petit corps léger en tilleul je n’irais pas foutre un manche acajou profil 59 ;) .

10 15 guitare

Certaines marques prennent le temps de parler de leurs différents manches, de son diapason, radius, et même de sa composition, en 2 ou 3 parties. Est-ce qu’un manche en deux parties peut-il réellement transmettre le son comme un manche en une seule pièce ?

Les systèmes du type “Stressed neck” à la Hamer ou typique des guitares Japonaises des 70’s ont surtout un but qui n’est pas “sonore”.
La construction de manche en plusieurs parties (fil/contre fil) garantit une certaine rigidité et réduit pas mal le risque de vrille dans le temps.
C’est surtout le cas avec les manches conducteurs… pour le son ça ne change rien (comme la tête rapportée sur les Ibanez/Epiphone/etc..) sauf quand on se sert de cette technique pour associer des bois différents (et pour la tenue/rigidité, et pour le son !).

Un élément fréquemment changé sur une guitare classique / folk est le sillet, mais étrangement on ne parle que très rarement du sillet sur une guitare électrique. Ce dernier n’a-t-il donc pas une influence sur le son ainsi que la tenue d’un son ?

Bien sûr que sur une électrique le sillet est aussi déterminant que sur une acoustique !! Pour le confort (bonne hauteur, bien taillé : qui ne buzz pas, qui laisse parfaitement glisser les cordes, etc..).
Mais aussi pour une partie du son. Par exemple, avec des frettes inox qui ont une attaque bien bright il vaut mieux fuir les sillets “tendres” en plastique ou en composit “mou” auto lubrifiés et privilégier un sillet en laiton ou matériau dur qui donnera une attaque brillante à vide équilibrée avec les notes frettées.
Avec un Floyd on a pas ce soucis ;) .

Les diapasons sont désormais standardisés et le fameux 25.5″ est désormais la “référence” pour beaucoup de guitaristes. Cependant nous voyons de plus en plus de guitares fabriquées en 27.5″. Quelle est l’incidence réelle sur le son mais également sur le jeu ?

Le 25.5 est la référence… Fender ! Pour beaucoup de guitares architecturées autour d’un manche collé/single cut et plutôt léger/compact on prendra du 24.75 à la Gibson
Le 27.5 et les diapasons barytons sont dictés par le besoin d’avoir une tension énorme dans les cordes afin de pouvoir accorder beaucoup… beaucoup plus bas ;) .
Avec un diapason standard, si tu veux garder une tension suffisante dans les cordes en accordant plusieurs demi tons en dessous de l’accordage classique il va falloir un tirant de corde de plus en plus énorme… ça devient désagréable. Alors qu’en allongeant le diapason tu augmentes la tension sans avoir à utiliser des câbles de remorqueur !
Évidemment, avec un diapason qui s’approche de celui d’une basse (30″ ) tu ne joueras pas de la même manière que sur un diapason court (surtout en legato si tu as de petites mains !). Mais ça tombe bien, diapason long et accordage ultra bas c’est pas fait pour jouer du Malmsteen !

10 15 logo

Au secours, ma guitare frise ! J’ai bien entendu tenté de régler l’action ainsi que bouger un peu le thruss rod mais le résultat change peu. Que puis-je faire ?

C’est là une vaste question… Une frise n’est pas seulement le fait de l’action ou du réglage de truss, même si c’est souvent le cas car le bois travaille. Un manche doit être réglé régulièrement pour rester “optimal” mais les frettes s’usent, et en remontant l’action on évitera aux cordes de frotter sur les frettes qui suivent une frette creusée. Mais il y a des limites et une plani sera obligatoire quand l’action devient inconfortable !

Pour un certain tirant de corde on aura pas non plus la même tension dans le manche et le réglage de truss peut amener d’autres problèmes : j’ai vu des guitares pourtant “haut de gamme” dont le truss en position neutre (pas de tension quand le manche a sa courbe optimale) vibrait dans le manche lors d’attaques franches ! De même, un tirant trop light associé avec une action basse fera que les cordes graves (les plus grosses) vont ferrailler sur les frettes en attaquant fort !
Bref, un changement de tirant peut quelques fois rattraper les choses mais quand les frettes s’usent y a plus 36 solutions !

Merci à 10:15 d’avoir répondu à toutes nos questions, des plus simples aux moins courantes, afin de mettre sur pied ce premier article dédié aux manches de guitares.

Site web : http://tenfifteen.free.fr/
Facebook : https://www.facebook.com/1015tenfifteen

 

Partager.

A propos de l'auteur

Gérant du site.

Laissez une réponse