Test de la méthode “Metal Rhythm Guitar” de Troy Stetina

0

Cette méthode de Troy Stetina est destinée aux guitaristes débutants a permis à des dizaines de milliers de guitaristes d’apprendre leurs premiers riffs. Un test s’impose donc afin de savoir ce qu’il en retourne vraiment !

Metal Rhythm Guitar de Troy Stetina

 

metal rythm troy stetinaSorti en 1996, ce livre méthode de guitare électrique pour débutant écrit par Troy Stetina a été une petite révolution à l’époque du fait de son contenu basé sur un registre résolument orienté métal.

Attention, je préviens de suite en précisant qu’il s’agit d’un métal de l’époque, dans le style de METALLICA et PANTERA, et non un métal plus moderne qui berce dans le black / death / core, disons-le plus plutôt du gros thrash à un « death » gentillet, mais de quoi déjà poser largement les bases de la rythmique metal ! Le tout d’une manière très didactique et intuitive.

Il faut dire que l’auteur du livre, Troy Stetina, est un guitariste accompli, en plus d’un professeur émérite, ayant sorti en 1990 « Speed Mechanics for Lead Guitar », livre dédié aux techniques de guitare solo. Le monsieur sait donc y faire et tout semble dire que ce « Metal Rhythm Guitar Volume 1 » sera un livre méthode prometteur, sur lequel on peut compter pour dompter sa guitare.

Et ce fut le cas, si bien qu’un second volume sortira, puis d’autres, et ainsi de suite, jusqu’à arriver à nos jours à plus de 38 méthodes sorties, sans compter les récents DVD permettant également d’acquérir des notions de guitare.

Un beau « palmarès » et une belle bibliographie qui montre bien que ses méthodes ont eu du succès, tout du moins sur les terres anglo-saxonnes et américaines car oui, ces méthodes-là ne sont disponibles uniquement en anglais.

Cependant rassurez-vous car l’anglais utilisé dans ses livres n’est pas un de ces anglais trop technique mais plutôt un anglais relativement compréhensible qui ne devrait pas poser de problèmes majeurs à toutes personnes ayant étudié quelques années d’anglais sur les bancs de l’école.

Vous voilà donc brièvement informés sur l’auteur de ce livre et sa particularité, mais penchons-nous désormais sur ce qui nous est cher, son contenu, à savoir s’il vaut réellement le coup de dépenser une vingtaine d’euros afin d’apprendre et d’améliorer son niveau de jeu, ou s’il est plus avantageux de se pencher sur une autre méthode.

I Le livre

Tout d’abord, il va falloir vous procurer le livre, ce qui peut ne pas être une mince affaire en France étant donné qu’il n’a jamais été édité dans la langue de Molière. Si votre magasin de guitare préféré ne l’a pas en stock, il ne vous reste donc qu’à le commander sur internet.

Le précieux sésame reçu, ce dernier peut sembler léger de premier abord, n’accusant que 63 pages, ainsi qu’un cd, le tout présenté par, il faut le dire, une couverture un peu vieillotte, typique des années 90, mais qui heureusement ne remet pas en question le contenu.

Le dos du livre, quatrième de couverture met, quant à lui en avant son sommaire qui peut brièvement être résumé tel que :

  1. Présentation de la guitare
  2. Power Chord, changement de corde, silence, slide
  3. Power Chord améliorer, palm muting, rythmique
  4. Palm muting main gauche, accentuation, variations de rythme, vibrato
  5. Syncope, rythmique et rock
  6. Hammer on, pull off, slide, arpège et accords
  7. Gamme de blues

C’est sur ces mêmes repères de chapitre que ce test de livre prendra majoritairement parties.

  1. Présentation de la guitare

Comme toute méthode de guitare pour débutant, un chapitre est dédié à la présentation du dit instrument, pour notre cas de la guitare électrique. Pour ceux qui n’ont aucune notion de guitare, ce chapitre est hautement utile et vous permettra de connaitre les différentes parties de votre instrument ainsi que leurs utilités. Pour les initiés, sachez qu’il est toujours bon de relire une bonne base, surtout en anglais, afin de parfaire votre connaissance technique de la guitare, toujours pratique lorsque vous posez des recherches en anglais sur Google.

Réglage du son, comment se positionner assis ou debout, accordage de sa guitare ou encore les différentes notions de notations et de rythme notés sur une partition seront ici mis en avant.

Une fois la mise en bouche terminée il est temps de rentrer dans le vif du sujet, avec le premier chapitre dédié majoritairement aux powerchords.

Troy Stetina

 2. Power Chord, changement de corde, silence, slide

Qui dit metal, ou rock, dit forcement utilisation à outrance de riffs, composés dans la grande majorité des cas par une nuée de powerchords, tous aussi sombres les uns que les autres. Ça tombe bien car ce chapitre entier est dédié aux powerchords.

Une présentation de la construction d’un powerchord, avec quelques notions techniques, met en avant le fameux sujet afin de savoir tout de même de quoi on parle avant de commencer à réellement jouer.

Pour ce faire Troy Stetina a eu la bonne idée à l’époque d’utiliser trois aspects principaux :

  • Des photos de ses doigts / mains montrant la position à adopter
  • Des graphiques explicites et simples à lire, permettant de comprendre les notes à jouer
  • Une piste audio par riff / exercice est disponible sur le CD compris avec la méthode

Armés de ces trois ressources, sans compter bien évidemment les tablatures présentes dans le livre, il faut dire qu’il est bien aisé de savoir ce qu’il faut jouer, comment, et comment est-ce que cela doit sonner.

Ainsi le débutant sera ravi de faire sonner sa guitare rapidement dans une tonalité métal car c’est là bien le but de Troy Stetina, donner plaisir rapidement au lecteur de sa méthode.

Plusieurs exercices de powerchord, mais également de changement de cordes et de rythme, à difficulté bien dosée, s’enchainent donc et finissent par donner un morceau en entier, tout à la fin du chapitre, morceau qui permet de vérifier si le lecteur a bien assimilé les exercices précédents.

Autant le dire de suite, ces premiers exercices sont très basiques mais mettent déjà en avant une notion de difficulté qui est récurrente pour tous musiciens : la rythmique.

Le premier chapitre réussi il est donc temps de passer au second, qui permettra cette fois de pousser la notion de powerchord afin d’arriver à jouer une composition un peu plus élaborée et riche.

 3. Power Chord amélioré, palm muting et rythmique

La recette est la même dans ce chapitre que dans le précédent, c’est-à-dire que les powerchords sont encore mis en avant, mais cette fois-ci, ces derniers se voient être dotés de quelques particularités les mettant en avant, comme avec la fameuse méthode de palm mute, utilisée très fréquemment dans le métal.

C’est à partir de ce chapitre là que l’on se rend compte que bien des titres de métal sont composés similairement à ce que Troy Stetina nous montre ici, la notion de rythmique mettant en vie le riff, saupoudrée de quelques palm mutes et de changement de rythmique.

Tout comme le premier chapitre, plusieurs exercices sont là pour mettre le guitariste initié en difficulté et un titre en entier permet de valider, ou non, ses connaissances acquises lors de ce chapitre.

4. Palm muting main gauche, accentuation, variations de rythme, vibrato

On repart sur les bases acquises et on commence à attaquer l’intégration d’effets et d’accentuations sur notre jeu, de quoi découvrir, ou redécouvrir, comment jouer proprement un palm mute de la main gauche, comment mettre du punch à un riff en accentuant certaines mesures ou encore comment le varier simplement.

Les premiers exercices de la technique du vibrato permettent de rajouter un peu de peps et de fraicheur à des exercices qui étaient alors jusqu’à là quasiment uniquement bâtis de riffs relativement gras. De quoi en faire plaisir à plus d’un !

Les exercices s’enchainent et le guitariste débutant est, à ce stade, en mesure de commencer à « savoir jouer » pas mal de riffs de métal connus, si ce n’est qu’il faut que le rythme reste encore assez lent, car oui, Troy Stetina propose quelques variations de rythme mais aucun n’est vraiment à la hauteur des vitesses utilisées majoritairement dans le black et le death metal.

5. Syncope et rythmique

Approfondissement disons « ultime » de la partie rythmique de ce livre, la notion de syncope est avancée et permet au guitariste, plus si néophyte que ça finalement, de commencer à apprivoiser et à mettre en challenge non seulement sa notion rythmique mais aussi sa main droite.

Ce chapitre est, de mon point de vue, un chapitre utile et récurrent pour tout guitariste qui souhaiterait approfondir un peu plus sa notion de rythmique de base, ou qui recommence la guitare après un temps d’arrêt relativement long. Un chapitre au final pas si inintéressant que ça et qui permet d’épicer le niveau, tout en gagnant quelques connaissances sur la notion de composition d’une rythmique (sans trop s’avancer cependant).

6. Hammer on, pull off, slide, arpège, accords

Troy StetinaLes powerchords et la rythmique ayant été beaucoup mis en avant, sur plus de la moitié de cette méthode, il est temps alors de se pencher sur les « effets » courants dans le metal, effets que sont les hammer on, pull et autre slide.

Les explications de ces techniques sont encore une fois relativement claires, même si, de nos jours, autant l’avouer, une vidéo serait bien plus démonstrative, surtout quand on connait les premières difficultés d’un hammer on ou d’un pull off.

Cela dit, en tâtonnant un peu (certains dirons à l’ancienne) on arrive relativement rapidement à ses fins et la piste audio est là pour confirmer que l’exercice sonne comme il le faut. Toutefois ce chapitre, tout du moins le début du chapitre, est le chapitre le plus technique, d’autant que la rapidité d’exécution de jeu est relevée, débutants vous voilà avertis.

Une autre nouveauté est que les accords font leur entrée en scène. Enfin crieront certains, malheureusement dirons d’autres ne souhaitant pas se forcer à se plier à cet exercice qu’est l’apprentissage des accords mineurs et majeures. Certes, ce n’est pas la partie la plus drôle, celle qui sonne le plus « metal », mais c’est une partie essentielle pour aller de l’avant dans sa progression et pouvoir être en mesure de jouer autre chose que de basiques powerchords sur plus de trois minutes.

Fait intéressant : Troy Stetina décide donc de mettre en lumière les accords à la fin de son livre, alors que bien d’autres méthodes les mettent en avant dès les premières pages. Certains seront donc heureux de rentrer directement dans le vif du sujet qui leur est cher : jouer du metal.

Rien de nouveau de ce côté, les accords restent ce qu’ils sont, et Troy Stetina nous montre comment les construire et comment les faire sonner sans rentrer dans les détails, le but est juste de présenter les accords les plus fréquemment utilisés.

Un chapitre que je qualifierais donc de complet car il permet désormais de s’attaquer à bien plus de titres, que ce soit dans le genre du metal, rock, ou même de la pop et country, les accords mineurs étant utilisés dans tous les styles musicaux. De quoi s’entrainer !

7. Gamme de blues

Enfin le dernier chapitre pointe son nez, et, suite logique aux accords, les gammes de blues sont présentées au guitariste qui devra cette fois-ci apprendre à jongler entre les cordes et à faire des efforts de mémorisation.

Du classique donc, qui cependant mène à la conclusion de cette méthode avec un titre complet à jouer, pas si simplissime que cela à digérer mine de rien, le titre reprenant quasiment toutes les techniques et notions apprises lors des chapitres précédents, un joli final en soit, qui sonne plutôt bien en prime !

Conclusion

Vous l’aurez surement compris lors de la lecture de ce long article, ce livre de Troy Stetina m’a plutôt emballé.

Alors oui, il présente des défauts, la mise en page, bien que propre, est plutôt vieillotte et est dépourvue de couleurs et de plus le livre est rédigé dans la langue de Shakespeare.

Toutefois la méthode comporte des exercices, beaucoup d’exercices, au nombre de 101, rien que ça, et Troy Stetina, en bon professeur, a le mérite de scinder chaque difficulté en petit exercice, afin d’être au final en mesure de savoir où se trouve sa faiblesse. C’est là la grande force de cette méthode, en plus de jouer dans le style metal, savoir découper au mieux les difficultés.

Avec ce livre, un débutant sera en mesure de faire des progrès très rapidement et d’obtenir des riffs sympathiques en l’espace d’une après-midi, de quoi satisfaire les plus impatients.

Les joueurs plus expérimentés, quant à eux, resteront surement sur leur faim et finiront bien vite cette méthode, s’ils prennent le temps de la lire, et préférerons s’attarder directement sur le second volume de rythmique, intitulé simplement « Metal Rhythm Guitar Volume 2 ». Cependant, cette méthode a le mérite d’être digeste et de servir de « boite à outils », si l’on veut se remettre dans le bain après un certain temps d’arrêt ou si l’on veut parfaire certains de ses mouvements de base, tout en ayant quelque chose à jouer et qui sonne.

De plus, nul besoin de faire tous les exercices un à un, du début à la fin, ce livre peut être suivi de temps en temps si besoin est, à chacun de voir comment il souhaite progresser, en mixant cette méthode avec des titres qui lui sont chers, ou en jouant uniquement les exercices et titres de cette méthode.

Je ne saurais le dire autrement, je recommande ce livre très fortement à tout débutant, surtout vis-à-vis des connaissances que l’on acquiert rapidement pour un prix avoisinant les 20€.

Troy Stetina : http://www.stetina.com/

 

Partager.

A propos de l'auteur

Gérant du site.

Laissez une réponse