Zoom sur la Custom 6 de Ten Fifteen Guitars !

0

Zoom sur la Custom 6 de Ten Fifteen Guitars. Amoureux des belles guitares made in France typées heavy , vous allez apprécier…

Déjà présenté lors de notre précédent article pour sa Super Strat 10 et 12, 10:15 revient à l’assaut avec une guitare encore plus unique et atypique.

C’est donc grâce à Stéphane Garrigue (10:15 guitars) que me voici donc, pour quelques jours, l’heureux propriétaire d’une Custom 6 fabriquée de ses mains.
Le temps pour moi de passer la bête au crible et de tenter de l’apprivoiser.

Assez de bavardage et commençons par les spécificités de l’objet :

– corps acajou africain une pièce
– manche acajou sapelli une pièce
– profil de manche thin U, radius compound 12″/16″
– table érable sycomore ondé
– frettes Sintoms Extra Hard 2,7mm
– chevalet Hipshot hardtail, cordes traversantes
– mécaniques Hipshot Griplock open gear
– sillet Graphtech black Tusq
– micros SP Custom Origin 59 neck / Judgebucker bridge
– module actif SBGO V2
– volume push/pull Bourns
– sélecteur 3 positions

Comme d’habitude chez 10:15, le design est sobre et élégant. Les formes, les couleurs et les
finitions de Stéphane se reconnaissent au premier coup d’œil, privilégiant toujours le confort au
« tape à l’oeil ». Pour autant les guitares 10:15 sont magnifiques et mettent en valeur les bois
utilisés.

custom 6 1015 3

Les acajou du corps et du manche sont très beau et la table en érable ondé vernis bleu / gris
avec un liseret clair tout autour font de cette Custom 6 un objet très distingué, presque délicat.
Pour ce qui est de l’électronique, c’est l’efficacité qui prime : un volume (push / pull pour
enclencher le module actif SBGO) et un sélecteur 3 positions.

Je plug donc l’animal dans un Peavey Ultra Tube 112 pour tester le son clean. Un petit
picking fera l’affaire : position intermédiaire et c’est parti.

Le mélange « Origin 59 » et « JudgeBucker » (de chez SP Custom bien sûr) tient ses promesses.

Le son est clair avec des basses plutôt rondes et des aigus claquants sans être perçants. C’est fort appréciable et cela permet de jouer avec cette guitare sur des plans assez calme la rendant donc relativement polyvalente.  Mais il est temps de passer aux choses « sérieuses » !

Avant toute chose je souhaite cependant mentionner un fait important. Le sustain de la guitare est juste hallucinant : tu plantes un accord ou une note et tu peux aller faire cuire une pizza le temps que ça s’arrête ! Avec un peu de disto, je suis sûr qu’elle joue même toute seule …

J’installe donc la Custom 6 sur un MesaBoogie Rectoverb afin de voir un peu ce que la bête
a vraiment dans le ventre. Dans mon élan, je monte le gain et le volume afin de faire cracher un peu
les lampes.

custom 6 1015 2

Le « Judgebucker » encaisse mais on sent tout de même qu’il n’est pas fait pour
supporter une telle hostilité de but en blanc ! Je perds un peu de la précision que j’avais distingué en
son clair.
Les graves restent bien définis et agressifs et les aigus sortent sans faire mal à la tête,
mais j’ai quand même l’impression d’entendre plus le son de l’ampli que celui de la guitare.

Je passe donc sur un crunch bien lourd et là forcement je retrouve l’équilibre.
Effectivement, ce n’est pas la même histoire !
Je retrouve de la clarté et surtout je retrouve le son de la guitare. Le son claque, le micro grogne et la guitare s’envole.

Je reste en crunch et je décide de profiter du profil du manche et de son radius compensé
pour me risquer à quelque improvisations.

En passant sur l’ Origin 59, module SBGO enclenché, je retrouve du moelleux sans perdre le claquant des cordes, et c’est un son que j’apprécie tout particulièrement sur une guitare … lorsqu’elle est en mesure de l’offrir, ce qui n’est pas toujours le cas.
Pas de problème ici, je peux même gérer le grain juste en variant mon attaque et sans perte du
sustain : j’attaque faiblement et je suis presque en son clair, j’attaque plus fort et je crunch à mort.

custom 6 1015 4

Pour finir, je mets la Custom 6 entre les mains de Matthias Bredin, qui va se faire un plaisir
de parachever le test. Après lui avoir livré mes impressions, nous décidons de remettre du gain et de
repasser sur le Judgebucker pour une « petite » impro rock à briser des parpaings.

En solo, même avec beaucoup de disto, le micro ne bronche pas et toutes les notes sortent parfaitement, y compris dans les moments de shred.

Qu’en conclure ?

Nous avons donc eu entre les mains une guitare typée blue / metal léger / heavy, au design sobre et distingué qui va droit au but : simplicité et efficacité.

Il est malheureusement temps à présent de s’en séparer et de la restituer à notre ami aux
mains magiques.

Et pour ces quelques jours passés en compagnie de votre Custom 6 : merci monsieur 10:15 !

Les +
– design sobre et élégant
– les bois choisis
– le confort du manche
– le Judgbucker en crunch

Les –
– le Judgebucker est limité dans l’hostilité
– c’est très personnel, mais je n’aime pas les push / pull

Merci à Arnaud et Matthias pour ce test ainsi qu’à Stéphane d’avoir bien voulu nous prêter sa création.

10:15
Site web : http://tenfifteen.fr/
Facebook : https://www.facebook.com/1015tenfifteen/?fref=ts

SP Custom
Site web : http://www.sp-custom.com/shop
Facebook : https://www.facebook.com/sp.custom.pickups/?fref=ts

Partager.

A propos de l'auteur

Gérant du site.

Laissez une réponse