BENIGHTED : Interview de Fack

0

La nouvelle année débute sur les chapeaux de roue pour Guitariste-Metal.fr puisqu’en plus d’en apprendre plus sur le parcours de Fack, le nouveau guitariste de BENIGHTED, celui-ci nous offre en exclusivité un journal vidéo de leur récente tournée en Asie. C’est parti.

Hello Fack ! Merci de bien vouloir nous accorder une interview. Tu reviens tout juste d’une tournée en Asie en passant par Dubaï. Comment ça s’est passé (montage de la tournée, réactions du public)? Tu as quelques anecdotes à nous faire partager ?

Et bien écoute, merci à toi de m’accorder cette interview !

Pour la tournée Asiatique, en fait notre manager Ronny (qui fait partie de Redback Promotion en Autriche) s’occupe de toutes les dates à l’étranger et il était en contact avec un tourneur en Inde (Hozo). Ils ont monté la tournée ensemble.

Pour nous ce fut une expérience incroyable d’aller jouer là-bas, que ce soit sur le plan musical, humain ou culturel… On a été super bien accueillis et le public était dingue tous les soirs, c’était franchement top ! On s’est vraiment bien fendu la poire 🙂 .

Pour ce qui est des anecdotes, y’a tellement de choses à raconter… C’est dur à choisir… Pour se rendre un peu compte, je te laisse un lien d’un petit report que j’ai fait à l’arrache avec mon téléphone pour le souvenir :

Tu as un parcours assez atypique (entre Yyrkoon et CinC tout en passant par Burgul Torkhaïn et Infected Society), peux-tu en faire un bref historique ?

En effet depuis bientôt 20 ans maintenant, j’ai pas mal joué à droite et à gauche…

On va dire que j’ai commencé avec Decline Of Humanity (Thrash/Death Amiénois) puis ensuite j’ai rejoint des formations telles que Burgul Torkhain, Drowning, Ashura, Yyrkoon… Et puis dernièrement CinC (qui est un hommage à la musique de Carnival In Coal avec le chanteur d’origine, mon frangin Arno Strobl), We All Die Laughing (Metal dépressif avec l’excellent compositeur Déha) et aussi Freitot (Death old school avec Etienne Sarthou, batteur d’Aqme).

Beaucoup de sessions finalement à part Infected Society (Grindcore avec des anciens comparses de Decline Of Humanity) où on compose du « bruit » :).

Au travers de tous ces groupes, j’ai pu découvrir beaucoup de choses… De superbes moments et aussi des galères des fois… Mais c’est vrai que ça a été très “formateur” et incroyable de pouvoir jouer avec tout le monde !

Comment t’es tu retrouvé dans Benighted ?

Bah comme partout hein… J’ai couché ! 🙂 (avec tous sauf un ! ahah)

Plus sérieusement, pour la petite histoire avec Decline Of Humanity on organisait un Festival à Chaulnes (Picardie) qui s’appelait le Killer Fest (qui s’appelle maintenant le Chaulnes Metal Fest). En 2005, on a fait jouer Benighted et on s’est connus comme ça. On a toujours gardé un très bon contact et on s’est souvent retrouvés sur des dates aux 4 coins de la France…

En 2016, j’ai commencé à dépanner le groupe à la place d’Olivier Gabriel sur une tournée avec Black Dahlia Murder, et d’autres dates ensuite… Puis Oliver a décidé de quitter le groupe et c’est tout “naturellement” que j’ai rejoint Benighted en début d’année 2017.

benighted


Comment es-tu tombé dans l’univers de la musique et de la guitare en particulier ?

Oh ça remonte et c’est un peu «familial » comme histoire.

Je devais avoir 6-7 ans quand le fils de collègues à mes parents m’a fait écouter du AC/DC, Metallica, Slayer, etc…
Ma marraine m’a embarqué dans des concerts également et je n’ai jamais lâché cet univers Metal depuis. Ça a été une véritable révélation à cette époque et c’est devenu un équilibre dans ma vie personnelle aujourd’hui.

Pour le choix de la guitare c’est une bonne question… Peut-être parce que quand j’étais môme je faisais semblant de jouer de la guitare sur ma raquette de tennis et puis qu’honnêtement, mes parents avaient une voiture beaucoup trop petite pour que je puisse être batteur, ahahah !

Et donc quelles étaient tes influences à l’époque ? Et quelles sont-elles aujourd’hui ?

J’étais très influencé par le Rock et le Heavy étant petit mais progressivement je me suis dirigé vers des musiques de plus en plus extrêmes… Je suis vite passé au Thrash, Death, Black, Hardcore, etc…

Aujourd’hui je suis assez ouvert à tous styles finalement (même hors Metal bien évidemment comme le Classique, Jazz, etc…).

Quel était ton matériel musical à tes débuts et quel est-il aujourd’hui ? Peux-tu nous en dire plus sur ta Gibson qui est un modèle peu courant ?

benighted2
Si je me souviens bien, j’ai dû commencer sur une guitare classique à mes 12-13 ans.
Ensuite j’ai eu une BC Rich Warlock avec un Peavy Bandit 112 et quand j’ai rejoint Decline Of Humanity j’ai acheté une 5150 et suis passé chez Ibanez (une Sabre et un modèle signature Petrucci).

Bien plus tard, j’ai eu une Gibson Les Paul de 92, un vrai bijou, et j’ai chopé cette fameuse SG Voodoo complètement par hasard dans un magasin. J’étais très à l’aise sur scène avec, elle est super légère mais après plus de 10 ans de concerts elle commence vraiment à vieillir et je vais devoir lui refaire une petite beauté ou bien passer à autre chose… A suivre…… ;-).

Niveau ampli aujourd’hui, j’en suis venu au Kemper pour la facilité de transport et le son impeccable ! Même si je suis fan des amplis à lampes (j’ai encore une 5150, une Engl Powerball et un Mesaboogie Triaxis à la maison), j’avoue que Kemper a vraiment mis la barre très haut : c’est juste une tuerie !

Te souviens-tu du premier concert que tu aies vu ? Et de celui que tu aies donné ?

Si je me souviens bien je crois que le premier concert que j’ai vu, ça devait être Status Quo en 96 (y’en a qui vont « rire » vu le style qu’on fait aujourd’hui… hihi).

Mon premier concert en tant que musicien était avant Decline Of Humanity, genre en 98 si je me trompe pas, dans un bar à Amiens, on faisait des reprises quoi… ;-).

Comment ont été accueillis tes différents disques par le public et/ou par la presse ?

Bah honnêtement j’ai toujours été très étonné mais ils ont été trop souvent bien accueillis, ahah !

Nan plus sérieusement, dernièrement les EP et splits d’Infected Society ont « bien marché » (petit clin d’oeil d’ailleurs à notre cher ami Nico de Kaotoxin Records (Xenokorp maintenant) qui nous a beaucoup aidés, qui est un vrai passionné et un mec en or !)

Quels sont les plans dans le futur pour Benighted ? un nouvel album, un DVD live peut être ?

Pour Benighted l’année 2018 va être très chargée !

On doit sortir un EP pour fêter les 20 ans du groupe et on a de très belles dates qui arrivent. (entre autres la croisière 70000 Tons Of Metal aux Caraïbes, le Hellfest, l’Obscene Extrême en République Tchèque, le Party San en Allemagne ainsi qu’une tournée aux États-Unis et en Europe de prévue.)

Ça va encore être une année de folie !

Quel est ton échauffement/entrainement standard à la guitare ?

Euh… Comment dire… Pour être tout à fait honnête… RIEN 🙂 Je ne fais rien avant de jouer à part faire une petite sieste ahahah (histoire de me mettre en condition d’exutoire dirons-nous…). Sinon, à vrai dire je me détends juste un peu les poignets et la nuque juste avant de monter sur scène.

Mise à part ça, quel(s) conseil(s) pourrais-tu donner à un débutant ?

Le seul conseil que je me permettrais de donner c’est de ne jamais rien lâcher, ne jamais rien abandonner. C’est parfois long et chiant comme chaque instrument mais il faut être patient ! C’est une aventure extraordinaire avec des hauts et des bas mais c’est tellement génial…

Regarde, aujourd’hui j’arrive à faire le tour du monde 20 ans après avoir donné mes premiers concerts dans des bars à l’hygiène suspicieuse ! Même après toutes les galères que j’ai pu traverser, c’est pas magnifique ça? 🙂

L’interview arrivant à sa fin, je te laisse conclure.

Et bien merci à ceux qui ont eu le courage de tout lire, bravo à vous, promis c’est la fin !

Encore merci à toi pour l’interview, et pour ceux qui le souhaitent, on se retrouve en concert avec Benighted dans le pit ou après, avec une bonne bière pour discuter ! 🙂

Un grand merci à Geoffroy Lagrange !

benighted

BENIGHTED

Site Web : https://benighted.bandcamp.com/
Page Facebook : https://www.facebook.com/brutalbenighted
Merchandising : https://shop.season-of-mist.com/catalogsearch/result/?q=benighted

Crédits photos :
Metallic Photography
Toni B. Gunner
Letzien Photographie

Partager.

A propos de l'auteur

Gérant du site.

Laissez une réponse