NIGHTINGALE / WHITERSCAPE / EDGE OF SANITY / BLOODBATH : Interview de Dan Swanö

0

Dan Swanö (NIGHTINGALE, WITHERSCAPE, EDGE OF SANITY, BLOODBATH,  etc…) nous a accordé une interview où il parle beaucoup de guitare et de matériel bien sûr mais aussi de NIGHTINGALE. Infos exclusives, photos persos du Maître, c’est ici et maintenant.

dan_swanoSalut Dan, tout va bien ? Qu’en est-il de tes projets (NIGHTINGALE, WITHERSCAPE) ?

Avec NIGHTINGALE tout va pour le mieux. Le nouvel album est sorti, et on vient de jouer à Oberhausen en tant que tête d’affiche, avec GLORYFUL et MOTORJESUS comme premières parties. On travaille sur le deuxième album de WITHERSCAPE, et pour le moment, nous avons fini la basse et la guitare sur 6 des 10 titres. Ça sonne très bien !

Comment décrirais-tu ta musique à quelqu’un qui ne la connaît pas ?

C’est assez difficile puisque NIGHTINGALE a beaucoup changé au fil des ans. Peut-être comme du Classic Rock avec un soupçon d’AOR (Album Oriented Rock) et d’heavy sur certaines parties.

Tu es actif dans la scène metal depuis de nombreuses années, peux-tu nous dire comment écris-tu une chanson, pour NIGHTINGALE ou tes autres projets ?

Je rassemble mes divers riffs et idées vocales sur mon téléphone, et de temps en temps, je le vide sur mon disque dur. Après avoir suffisamment d’idées, je les sépare entre NIGHTINGALE, WITHERSCAPE ou SECOND SKY, ou même des choses plus proches du death. Une fois qu’il y a assez dans le dossier NIGHTINGALE, je refais un tri : une strophe, un refrain, un solo ? Après avoir trouvé tous les morceaux, je commence à en faire une chanson. C’est très ennuyant, parfois. Mais ça en vaut souvent la peine à la fin.

Parlons maintenant de guitare. Peux-tu nous dire comment tu as découvert cet instrument ? Comment se sont passés tes débuts ?

Je suis un batteur à la base. Ces derniers temps, je joue plus de la batterie. J’ai fait une pause entre 2000 et environ 2008, mais maintenant, j’ai tout le temps une batterie dans le studio pour que je puisse mieux “ressentir” mes idées.

Je me suis mis à la guitare quand je jouais du piano/synthé de mon vieux groupe, GHOST, a décidé de se mettre à la guitare. Alors, j’ai ressenti le besoin de continuer à pouvoir composer, donc j’ai décidé de me mettre plus sérieusement à la guitare.

Dès mon plus jeune âge, je tenais la guitare à l’envers. Je n’ai pas éprouvé le besoin d’apprendre à jouer de la main droite avec les cordes “dans le bon ordre”. Je jouais comme ça me venait naturellement.

J’ai aussi composé tout le matériel d’EDGE OF SANITY, sur une vieille Sigma nylon acoustique, aux environs de 1991.
Et quand NIGHTINGALE est devenu un vrai groupe, j’étais clairement un guitariste. 🙂

Quels étaient tes influences ou “héros musicaux” à cette époque ? Et maintenant ? Sont-ils les mêmes ?

Mon vrai réveil musical s’est passé quand j’avais 10 ans. Mes premiers héros étaient KISS ainsi que JUDAS PRIEST plus tard.

J’ai écouté beaucoup de cassettes de mes frères, de groupes plus mainstream comme ASIA, KANSAS, GENTLE GIANT, SANTANA, MIKE OLDFIELD, GENESIS ou d’autres…

Plus tard, je me suis intéressé au thrash, puis au death metal mais aussi, en même temps, au matériel plus “avancé” de GENTLE GIANT, GENESIS, ainsi que la musique commerciale FM, Richard Marx, etc…

Plus vers l’été 1990, j’ai découvert MARILLION avec Steve Hogarth. J’adore ces premiers albums avec Hogarth ! Pour tout te dire il y a peu de nouvelles influences dans mes compos, ou peut-être SPOCKS BEARD et GIANT que j’ai découvert plus tard.

dan swano

Peux-tu parler de l’évolution de ton équipement ? De tes prémices jusqu’à maintenant, guitares, pédales, médiators, cordes, préamplis, effects, marques, etc… Une recommandation, peut-être ?

Ma première guitare était une Ibanez Blazer. Elle avait été complètement abîmée par les précédents propriétaires.

A un moment donné, un assistant ingé son d’Unisound a installé un clone de l’humbucker Tokai PAF sur cette guitare, et elle est restée comme ça jusqu’à ce que je la donne à mon fils il y a quelques années. Nous l’avons utilisée pour beaucoup d’albums, mais pas sur le premier de NIGHTINGALE, car je venais d’acheter la veille Yamaha RGX je ne sais quoi de Mike Åkerfeldt. Mais pour les deuxième et troisième albums nous avons utilisé cette vieille Blazer.

Beaucoup de groupes qui ont été enregistrés dans mon studio ont aussi emprunté la Blazer quand leurs propres guitares, chères et “cools”, ne marchaient pas, ou qu’il y avait un problème de frettage.

En fait elle a été tellement bricolée depuis les débuts de NIGHTINGALE qu’elle est effrayante !

De manière plus détaillée, le premier album, “The Breathing Shadow” a été enregistré avec une pédale Boss MT-2 et un rack de Boss Half Rack Ping Pong delay dans un ampli de puissance Samson directement branché dans un baffle Vintage Marshall 4×12.

Quand au second album, “The Closing Chronicles”, il a été enregistré avec un rack Korg A1 avec la même config que pour le premier album, donc l’ampli de puissance Samson directement branché dans un baffle Vintage Marshall 4×12. Le matériel utilisé par mon frère pour les guitares rythmiques est différent car il a utilisé un Marshall JCM800 50W Lead dans un cab Marshall.

Pour l’album “I” je crois que nous avons utilisé un Marshall JCM800 avec son cab pour les parties rythmiques avec la distorsion et un Electronic G Major pour les parties plus calmes. Et puis je crois que j’ai également fait quelques prises avec la Blazer et d’autres avec ma BC Rich ST-3 qui est équipée de micros EMG.

Ensuite l’album “Alive Again” a été au studio SoundLab et j’ai utilisé leur propre matériel, à savoir une tête Marshall JCM900 et probablement le baffle qui va avec, à savoir un Marshall JCM 4×12″. J’ai utilisé une pédale EBS Multicomp entre la guitare et l’ampli afin de contrôler la dynamique de ma guitare. Ça splitte les plages de fréquences donc les 3 cordes graves et les 3 cordes aigües ont chacune leur compression.

Ma guitare était une Maverick cette fois-là. Je l’ai eue à un bon prix, et les boutons pour régler le volume et la sonorité était sur le haut, donc je n’ai pas eu besoin de les enlever, une aubaine ! Par contre j’ai changé les micros et j’ai fait refretter le manche par deux fois ! Peut-être aurait-il été préférable d’acheter une nouvelle guitare 😉

Mon frère a utilisé le même ampli et je suppose qu’il a utilisé sa Ibanez Blazer et pour un titre, nous avons utilisé la Fender Strat 12 cordes. Elle était mal réglée, donc on ne pouvait l’utiliser que pour des accords ouverts. Toutes les acoustiques ont été jouées sur une Simon & Patrick 12 cordes. C’était la seule guitare que j’ai pu trouver dans une boutique qui ne buzzait pas sur la 3e frette de la corde de mi grave ! C’était la meilleure 12 cordes dont j’ai pu jouer, et j’allais l’acheter. Mais quand je suis revenu de vacances, elle n’était plus là !

Invisible : Javais encore la Maverick et j’ai utilisé un ampli ENGL Savage 120 dans un cab vintage Marshall, mais ce n’est pas le même que j’ai utilisée sur les albums précédents. Pour les guitares cleans, nous avons utilisé un combo Koch. Dag a joué sur sa merveilleuse brune, sa Blazer de la Mort !

Nightfall Overture : toutes les guitares ont été faites avec des VSTis (GuitarRig 2) et j’avais encore la Maverick. Mon frère avait sûrement la Blazer, comme d’habitude. 😉

White darkness : L’ampli était un Mesa Triple Rectifier ainsi qu’avec son cab Mesa 4×12″. On a également utilisé une pédale Ibanez Tube Screamer sur certaines parties. Je sais qu’on a utilisé une guitare Squier bariton pour les graves, mais laquelle ? Je n’en ai plus aucune idée. Je sais que j’avais acheté une Gibson SG à peu près à ce moment là, donc je l’ai peut-être utilisée. Ou ma BC Rich, ou ma Maverick… Aucune idée.

Retribution : J’ai utilisé ma guitare Warmoth/True Temperament custom et Dag sa Gibson Les Paul. On a aussi utilisé une Fender Strat et Tele. Et puis je crois que la Blazer est sortie de sa retraite pour le titre Chasing the storm… 🙂 Le son de la guitare a été fait avec WAVES CLA Guitars et du matos TSE (plug in Tube Screamer, Boss MT2 entre autre) et des impulses Kalthallen.

Pour finir, j’ai tout utilisé pour les médiators, que ce soit du très lourd au très léger. En ce moment, j’utilise des Dunlops 1 mm. J’aime également le son du médiator en pierre que j’ai reçu de mon beau-fils, mais il abîme les cordes très facilement !

Hé bien, merci pour ces informations ! Peux-tu nous dire : c’est le même matériel en studio et live ?

Pour moi, jamais. 🙂 Voici une partie du matériel utilisé en live, depuis mes premières répétitions jusqu’à maintenant :

Peavey 5150 mk1, Mesa Caliber 50+ (combo), Hughes & Kettner Tube 100, Yamaha DG Stomp, 3 Zoom 505 MkII (je changeais entre elles avec un switch Whirwind), Boss GT5, Digitech GNX2, Boss GX700, Roland VG99, Roland VG8, un Min Rectifier de chez Mesa Boogie avec un chorus analog Radial sx2, Tech21 BoostDLA et maintenant du matériel de chez Digitech RP360XP.

dan_swano_gears1. Amplificateur pour casque pour que je puisse écouter le clic ainsi que le batteur, Tom.
2. Accordeur Korg DT
3. A/B Box (Splitter/Commutateur). On utilise ce clone de Lehle pour envoyer le signal de la guitare de Dag dans mon matériel pour tous les passages où je ne peux pas jouer et chanter en même temps. Un excellent moyen de toujours avoir une bonne balance entre les guitares. (En gros ça permet d’avoir 2 guitares avec 2 sons différents pour combler l’espace sonore)
4. Multi effets Digitech. Canal 1 pour les rythmiques, Canal 2 pour passer en lead, Canal 3 pour les sons clean.
Une banque par morceau. Je base mon son sur la pédale Digitech Grunge. Ça sonne d’enfer quand ça passe par le Power Amp d’un bon ampli à lampes. Le son est toujours plus ou moins naze sur scène, alors cette fois-ci je pense plus au côté pratique que de trimballer tout le temps des amplis à lampes…
5. Pédale pour démarrer les bandes qui sont dans l’ordinateur que j’ai à côté de mon pédalier. On utilise ShowPlay6.
6. ülgnor audio Custom box qui permet d’entendre le click des bandes dans les 2 oreilles (au lieu de ne l’entendre qu’à droite).
7. Whirlwind DI box pour les bandes en playback.
8. Pédalier pour switcher les banques du Digitech
9. Fuel Tank Chameleon. Excellent matériel !
J’utilise beaucoup les câbles TRS de chez Klotz (jack droit d’un côté et coudé de l’autre) avec un câble pour casque qui
possède un adaptateur de volume de chez Senheiser pour le click.
Mes oreillettes sont faites maison. J’utilise des bouchons d’oreille en silicone et j’y insère un écouteur tiré d’un casque
Sony et pour la première fois, j’entends le son “du reste du monde” que je chante ou non.

dan_swano_1996

Dan, tu es le propriétaire du studio Unisound. C’est comment d’être derrière un bureau ? Vois-tu des détails que les groupes ne voient pas ?

Je n’enregistre plus de groupes. J’ai arrêté de travailler en 1997, et ça ne me manque pas du tout. Je ne fais que du mixage et du mastering, et j’adore ça. Je suis seul et je laisse les détails se régler par Internet.

J’essayais surtout de convaincre les groupes que leur choix de pédales, d’amplis, etc, n’était pas adapté à un enregistrement. Ça peut sonner bien à 120 db dans la salle de répétition, mais à l’enregistrement, pas tellement… 😉

Quel(s) conseil(s) peux-tu donner un guitariste débutant ?

Sois sûr de bien maîtriser ton timing et tes réglages. Trouve toi une bonne guitare dès que possible. Elle n’a pas besoin de coûter 10000€, mais il ne faut pas qu’elle te force à développer une technique bizarre car elle est chiante à jouer.

As-tu des conseils à donner concernant l’échauffement avant d’enregistrer, de jouer live ou de répéter ?

Pas vraiment. Je ne fais jamais ça !

Parlons un peu du futur. Quel est le futur de NIGHTINGALE / de vos différents groupes ?

Je n’ai aucune idée pour ce qui concerne NIGHTINGALE, si ce n’est que j’espère faire des concerts. Et puis par la suite on peut aussi commencer à penser à un nouvel album.

WITHERSCAPE est ma priorité pour le moment. Je dois livrer un super album en août, et le temps passe…

Il est temps de terminer cette interview. Si j’ai oublié quelque chose, tu peux me le dire maintenant.

Merci pour votre intérêt pour Nightingale et nos autres projets 🙂

Un grand merci à Geoffroy Lagrange d’avoir réalisé cette interview, à Desolate de l’avoir traduite ainsi qu’à Maedlyn de l’avoir corrigée.

NIGHTINGALE

Site web : http://www.nightingale.at/
Facebook : https://www.facebook.com/nightingalesweden?fref=ts

WHITERSCAPE

Site web : http://www.witherscape.com/
Facebook : https://www.facebook.com/witherscape?fref=ts

EDGE OF SANITY (inactif)

Partager.

A propos de l'auteur

Gérant du site.

Laissez une réponse