SUPURATION : Interview de Ludovic et Fabrice Loez

0

Les frères Loez du groupe S.U.P/SUPURATION nous parlent de leur dernier album, « Reveries », de son concept ainsi que des projets du groupe.

supuration_reveries

Salut Ludovic, c’est un plaisir de t’interviewer une seconde fois. Comme tu nous en avais parlé au Hellfest, vous, les SUP / SUPURATION, êtes très actifs. La preuve, votre prochain album, Reveries.., est sorti le 27 mai chez Listenable Records.

Salut, en effet, cet « album » est une sorte de bootleg de luxe car au début, nous devions le sortir en bootleg comme nous le faisons depuis des années nous en étions arrivés au bootleg 17 (ces bootlegs comportent des démos d’albums, des lives, des enregistrements vidéos, des musiques de films ou de courts metrages….) et à l’écoute de cet enregistrement que nous avons effectué seuls dans notre salle de répétition, Listenable Records a pensé que ce serait une bonne chose de le sortir en album. Donc on s’est fait plaisir, c’est Dan Swano pour le mastering et Dan Seagrave pour la cover, de belles personnes qui ont bossé dans les années 90 et qui sont toujours très actives actuellement.

A quoi doit s’attendre le public avec cet album qui reprend vos premiers titres ?

Tout a un début et une fin. Le fait de sortir cet enregistrement était dédié à nos fans en particulier, mais bon, c’est une sortie officielle, le choix des titres est très simple. C’est notre première démo « Official rehearsal 90 » et « Sultry obsession« . C’est en quelque sorte un ré enregistrement du cd « Back from the crematory » sorti chez Xtreem Music il y a un an ou deux. On a aussi fait quelques reprises pour agrémenter un peu le tout et pour faire plaisir aux fans qui nous suivent depuis des années.

En jetant un œil à la track list il est évident de constater que vous puisez sur vos tous premiers titres, dont certains sont parus sur des démos, puis encore une fois sur votre compilation « 9092 ». Comment avez-vous décidé de quels titres inclurent cette fois-ci sur « Reveries.. » ?

On avait enregistré, durant la session de l’album « Incubation » en 2003, la batterie pour « Ephemeral Paradise » un morceau qui figure sur « 9092 ». On a également refait les guitares, les chants, et Frédéric Fievez qui joue pour nous en live depuis 1998 a, pour la première fois enregistré les parties basses (il avait enregistré aussi la basse sur le cd live « To live alone« ). Il a enregistré toutes les parties basses sur cet album, c’est une sorte d’intronisation pour nous tous, il fait partie intégrante de S.U.P/SUPURATION désormais, le choix des titres coulait de source car nous sommes tous revenus à la source.

supJustement, en tant que membre fondateur du groupe n’était-ce pas quelque peu étrange de voir SUPURATION jouer ses premiers titres avec Fréderic Fievez cette fois-ci à la basse ?

Nous sommes ravis que Frédéric participe à ce projet, je pense qu’il apprécie de faire cela autant que nous. Ça fait quand même 17 ans qu’il bosse pour nous, en plus, il s’occupe des guitares avant les concerts, il est très impliqué dans ce qu’il fait, c’est un très bon bassiste en plus (après moi bien entendu…) private joke of course….

D’ailleurs, avez-vous pensé juste un instant, à proposer à Stéphane Buriez (LOUDBLAST) d’emprunter la basse à Frédéric, juste le temps d’un titre, comme par le passé ?

Stéphane est très occupé, sérieux, mais cela aurait été un plaisir qu’il nous rejoue un titre ou deux, qui sait ? on verra… On l’embrasse bien fort, sans lui et LOUDBLAST, je pense que la musique en France aurait été différente.

L’un des premiers éléments accrocheurs de votre nouvel album est sa pochette, signé Dan Seagrave.           Peux-tu nous dire quelle est sa signification, votre signification de cette pochette ? D’ailleurs, pourquoi avoir choisi cet artiste ?

Dan Seagrave, est quelqu’un qui a beaucoup travaillé avec de nombreux artistes des années 90, on s’est fait plaisir. On lui a envoyé les textes et il a fait son job, nous voulions une cover qui rappelle cette époque, et qui de mieux que lui pouvait s’en occuper ?

Un autre fait marquant, et remarquant, est la présence du grand Dan Swanö au mastering, qui avait déjà travaillé sur votre « C3BE », album de SUPURATION sorti en en 2013. Avez-vous eu des directives particulières concernant votre rendu sonore ou avez-vous laissé à Dan le soin de vous « surprendre » ?

Dan Swanö est un vieux de la vieille, plaisanterie mise à part, il nous connait, il sait ce que nous voulons, et je pense même qu’il le sait mieux que nous, c’est son boulot. Je lui fais confiance à 100%, c’est comme ça que ça marche avec nous, il fait son taf et on fait le notre.

ludovic loez hellfest 2014Pour clarifier mais également remettre les choses dans l’ordre, le mastering a été réalisé par Dan Swanö mais les titres, datant de vos démos, ont été réenregistrés pour l’occasion. Cet enregistrement s’est-il passé dans votre salle de répétition, la fameuse que l’on peut voir dans votre clip « March of Neovocyts  » ou dans un studio ?

Oui, dans notre salle de répétition, on a tout fait seuls. Au début ça devait être un bootleg, et on ne rentre pas en studio pour enregistrer un bootleg. On a voulu tout faire seuls, de l’enregistrement au mixage, c’est roots, mais bon c’est agréable à la fois. Pour la sortie officielle c’était cool de bosser avec Dan Swano et Dan Seagrave pour le résultat final….

D’ailleurs, avez-vous procédé à des réarrangements sur vos titres ou ces derniers sont-ils une sorte de copie conforme de vos premières créations ?

Au maximum des copies conformes, seuls deux ou trois riffs ont été ré arrangés, par contre, sur les trois premiers titres de la rehearsal 90, à l’époque, il n’y avait pas de textes, j’ai donc ré écrits des textes pour ces quatre titres, c’est marrant à faire et ça colle pas trop mal avec l’ambiance de l’époque…

L’annonce de cet album a été suivi également avec le clip ‘Suffocate Through Asphyxia’ qui met en avant le côté sombre des premiers balbutiements de SUPURATION. Penses-tu que cet album sonne au final d’une manière plus « rageuse » que lors de vos débuts, en 1989/1990 ?

Bon gré mal gré, je dirais oui. Cela fait 25 ans que ces titres ont été enregistrés, nous avons plus d’expérience à l’heure actuelle qu’à l’époque…. c’est une sorte de retour en arrière, mais cela reste une grande avancée pour nous, c’est assez difficile à expliquer. Mais cet album est celui qui aurait dû sortir il y a 25 ans, mais c’était impossible et heureusement car sinon nous n’aurions pas eu le plaisir de le faire maintenant.

Une autre interrogation se pose cette fois-ci sur le titre de cet album, « Reveries.. ». Alors que vous aviez opté pour un précis « 9092 », d’ailleurs sorti dans deux éditions différentes, cette fois-ci cet album de réenregistrement propose un mot bien particulier. Quelle est sa signification ?

Cela vient du titre « Reveries of a bloated cadaver » qui figure sur notre première démo cd sortie en octobre 90. Tous nos titres d’albums sont à connotations latines tous les titres d’albums sont compréhensibles en beaucoup de langues…. ANOMALY/CHRONOPHOBIA/ANGELUS/IMAGO/HEGEMONY/THE CUBE/INCUBATION/REVERIES, exception pour ROOM SEVEN et STILL IN THE SPHERE,

Les personnes qui suivent SUPURATION / SUP le savent, vous prenez le temps pour sortir vos albums et le packaging a toujours été à la hauteur. Peux-tu nous dire si ces « Reveries… » se verra être commercialisé dans des packagings particuliers ?

Il est sorti en digipack, et je pense qu’il y a un t shirt qui est proposé avec le cd. C’est un digipack simple et précis, comme l’est l’album.

L’écoute brutale de ce « Reveries.. » se conclue par trois reprises de trois groupes tant différents que notoires dans leurs propres registres, à savoir « Shattered » de PARADIST LOST, « The Beast » de TWISTED SISTER ainsi que « Among the Living » de ANTHRAX. Pourquoi avoir choisi ces trois titres en particulier ?

La reprise d’ANTHRAX date de 3 ans, c’était une commande de B.O pour un long métrage « Aux yeux des vivants » produit par METALUNA PRODUCTIONS. Pour les autres on s’est fait plaisir, ce sont des groupes qui nous ont influencés lorsque nous avions 12 ans.

supuration reveries

Ayant eu l’occasion de lire l’excellent « Trace Ecrite », de Jérémie Grima, un grimoire de connaissances de plus de 500 pages relatant l’histoire de SUPURATION / SUP (que je recommande vivement à tout fan du groupe), je ne peux m’empêcher de te poser cette question. As-tu hésité à mettre une cover d’un autre de tes groupes fétiches, à savoir DEPECHE MODE ?

Pas sur cet album, cela aurait pu être sympa mais non. DEPECHE MODE est un très bon groupe, cet album est un recueil de plein de vieilles choses remises à jour, cela n’a jamais été prévu qu’il sorte de façon officielle, c’est la raison pour laquelle il n’y a pas de reprise de DEPECHE MODE ou autre, c’est un album qui recouvre un peu ce qui se passait en 1990.

En dehors de ce nouvel album, l’année 2015 est une année très chargée pour SUPURATION, avec de multiples projets sur les rails. Suite à notre interview l’année dernière tu nous avais parlé d’un coffret « Cube », comportant les trois albums. Peux-tu nous en dévoiler davantage ? Avez-vous une date de sortie approximative à nous faire partager ?

Pour le moment, le coffret est en suspend, par contre nous ressortons tous les enregistrements de SUPURATION en vinyls sur un label US, sorties prévues pour septembre 2015, ils seront disponibles sur notre site ou sur le site du label Darksymphonies Records.

Fabrice planchait également sur un comic en deux tomes traitant de l’histoire de la trilogie de Cube. Ce projet est-il encore d’actualité et si oui quelles sont les informations que tu peux partager avec nous ?

C’est plus long que prévu mais ça va pas être trop mal, j’ai vu quelques planches, c’est en cours…

S.U.P s’est encore une fois produit au Hellfest. Cependant nous vous connaissons pour être un groupe préférant les petites salles plus intimes qui proposent une ambiance particulière. Peut-on espérer qu’une tournée est à prévoir suite au lancement de ce nouvel album ?

Non, nous ne ferons pas de tournée, pour nous ce n’est pas un nouvel album. Nous travaillons sur le prochain S.U.P. Nous préférons les petites salles intimistes, aux grands festivals, mais le Hellfest reste et restera un grand souvenir, de belles rencontres, un moment incontournable, dans la vie d’un groupe je pense.

D’ailleurs, en parlant du Hellfest, certaines personnes se demandent si le bootleg du Hellfest 2014 sera un jour disponible. Est-ce l’un des bootlegs que vous désirez sortir ?

Apparemment, il a été enregistré, il y aura des news dans pas longtemps. Si le son est correct, évidemment, nous le sortirons en bootleg !

Tu parlais d’un futur album de S.U.P. Peux-tu nous parler du concept de cet album ?

C’est prévu, nous y travaillons, quant au concept…. la patience est une vertue…

Sur cette dernière question je te laisse le mot de la fin et te remercie encore une fois de répondre présent à nos nombreuses questions. Longue vie à SUPURATION / S.U.P !

Un grand merci à vous et à toi pour ces échanges. Écoutez ce que vous aimez, la musique est bonne pour la santé et c’est prouvé !

Merci à ceux qui nous suivent depuis le début

Stay sick, stay metal!!!!!

SUPURATION

Site Web : http://www.supuration.fr/
Page Facebook : https://www.facebook.com/sup.supuration?fref=ts
Merchandising : http://shop.supuration.fr/

Merci à Ludovic Loez, Fabrice Loez ainsi que Steffie Girot pour leurs temps.

N’hésiter pas à lire le test du livre « Trace écrite« , écrit par Jérémie Grima. Il se trouve sur VS.

Trace Ecrite est en vente ici !

Partager.

A propos de l'auteur

Gérant du site.

Laissez une réponse