La guitare acoustique dans le metal extrême – Le cas death metal mélodique

0

Second article sur la guitare acoustique dans le monde du metal, cette fois le death metal mélodique est à l’honneur !

Rentrons dans le vif du sujet après notre courte introduction au sujet de la guitare acoustique dans le monde du metal et plongeons à plein pied dans la scène du death metal mélodique.

michael akerfeldt

Le cas death metal mélodique

Nous le savons, la guitare acoustique est présente depuis le début dans bien des formations de metal, et bien avant cela. Mais en ce qui concerne le metal, les groupes venaient d’horizons différents, que ce soit de la scène death, au thrash, en faisant un détour par le power pour ne citer qu’eux. Bien évidemment la guitare acoustique a également laissé une trace en passant par le death metal mélodique et c’est cette scène musicale précisément qui nous intéresse.

L’utilisation d’une guitare acoustique était alors très en vogue dans les années 90, notamment par le mouvement « initié » en Suède. En effet la scène de Gothenburg, portée en partie par des ténors du genre comme AT THE GATES, DARK TRANQUILITY ou encore IN FLAMES, a réussi à mettre en avant de très belles mélodies et arpèges, dessinant des décors tantôt émouvants, tantôt sombres, mais faisant toujours briller une certaine lumière si caractéristique à l’acoustique et à sa projection musicale.

La scène, qui est en plein essor dans le milieu des années 90, a su tirer son épingle du jeu notamment à travers l’ajout de mesures acoustiques au milieu de compositions plus ou moins agressives. Ces mesures acoustiques étaient alors devenues parties intégrantes de la grande majorité des albums sortis durant ces années, mesures soit mises en avant avec une intro, intégrées à une mélodie déjà présente voire même unique, dans le cas du titre acoustique à 100%.

La guitare acoustique était donc devenue quelque peu un passage obligatoire, un exercice de style qui a permis à bien des groupes de se démarquer et de réjouir nos oreilles sensibles.

Sans chercher à dresser une liste des meilleurs morceaux de death metal mélodique ayant des mesures de guitare acoustique, il est tout de même intéressant de mettre en avant des titres qui ont marqué bien des auditeurs.

En choisissant délibrement de commencer à partir du milieu des années 90, AT THE GATES, groupe pionnier dans l’essor de la scène de death metal mélodique made in Gothenburg (ou melodeath), baisse l’attaque sur leur album mythique, Slaughter of the Soul, sorti en 1995, et propose le titre “Into the Dead Sky” au milieu de leur album. L’effet est immédiat :

Dans un registre tout autre, OPETH  (cette fois-ci originaire de Stockholm) est également un groupe qui a toujours pris soin d’insérer des mesures de guitares acoustique à leurs compositions, mesures bien souvent relativement complexes mais qui s’incorporaient sans fautes de goûts aucune à leurs sonorités plus brutales. Certains de leurs titres sont également uniquement acoustiques et donnent un résultat du plus bel effet, jugez-en plutôt avec le titre “To Bid You Farerwell” sorti sur l’album Morningrise en 1996.

Il est important de citer OPETH car c’est un groupe qui, à mon sens, perpétua la tradition d’album en album, si bien que le groupe nous proposa en 2003 leur album Damnation, chef d’œuvre incluant des sonorités acoustiques tout au long de l’album, montrant que le groupe maitrise parfaitement leurs compositions et leurs instruments. Un vrai tour de force pour un groupe qui a su sortir son épingle du lot et qui mérite amplement ses louanges, groupe sur lequel nous reviendrons dans un futur article.

Un rapide retour à Gothenburg quelques années plus tard montre que la scène death metal mélodique devient active, la preuve avec “Insanity’s Crescendo” de DARK TRANQUILITY, titre apparaissant sur l’excellent The Mind’s I sorti en 1997, chez Osmose Productions, un label français qui était alors au meilleur de sa forme !

Guitare acoustique et voix angélique, une formule qui a su convaincre dans bien des genres musicaux, dont le metal, et qui était un atout de charme certain pour bien des groupes, dont DARK TRANQUILLITY, qui peut être vu comme un acteur majeur de la scène, porté avec brio par Niklas Sundin, guitariste qui a su mettre en avant ses plans mélodiques.

A cette époque, un autre groupe de Gothenburg très proche de DARK TRANQUILLITY était également sur les devants de la scène, il s’agit évidemment de IN FLAMES.  Acteur majeur au sein la scène de death metal mélodique Suédoise, IN FLAMES, qui comptait alors dans ses rangs le talentueux Jesper Strömblad, qui s’est également plié à l’exercice et s’en sort avec brio. La preuve avec leur titre “Medley”, sorti en 1997 sur l’album “Whoracle“.

Cependant il serait une erreur d’affirmer que la scène suédoise/scandinave a été la seule à opter pour des sonorités acoustiques. Sorti également en 1997, Towards the Twilight de la formation allemande qu’est NIGHT IN GALES, nous propose également un titre intéressant en mêlant guitares acoustiques et chant hurlé sur le titre “From Ebony Skies”.

En poussant un peu le bouchon je pense également immédiatement à un groupe qui n’officiait pas dans le death metal mélodique mais qui a su marquer son empreinte à l’aide d’un titre. Il s’agit ici de DEATH, groupe pionnier de death venant de Floride, USA, et qui bien que n’étant pas un groupe death metal mélodique, mérite d’être cité sur cet article, en particulier pour un titre. Nous parlons bien entendu du titre “Voice of the Soul” tiré de l’album “Sound of Perseverance“, sorti en 1998, qui se veut être pour le cas très mélodique et qui est l’exemple d’une alchimie réussie entre guitare acoustique et guitare électrique.

Bien entendu, cette liste ne représente qu’un infime extrait de ce que la scène death metal mélodique -et scènes proches- a su proposer durant les années 90. Lister tous les titres serait un véritable défi, tant la scène est étendue et riche, et que les barrières sont poreuses entre les premiers albums d’un groupe et ses prédécesseurs. C’est le cas par exemple avec EDGE OF SANITY, mené par Dan Swanö, qui officiait tout d’abord dans la tradition death avant d’évoluer vers un death metal mélodique, voire progressif, mais qui proposait alors déjà, en 1991 sur l’album Unorthodox, Requiscon by Pace, un titre reposant et émouvant  :

Il en va de même pour les finlandais de AMORPHIS qui pour leur premier album The Karelian Isthmus sorti en 1992, utilisait alors déjà des guitares acoustique, de 6 cordes à 12 cordes, comme c’est le cas pour le titre Karelia.

Et maintenant ?

La suite de cette première, ou seconde vague, est assurée et la continuité de l’utilisation de guitares acoustique au sein des formations de death metal mélodique se verra être perpétuée. C’est le cas pour ETERNAL TEARS OF SORROW, avec le titre “The River Flows Frozen” sorti en 2001 sur l’album “A virgin and a whore“.

La scène a bien évidemment évolué, pour le bonheur et le malheur de certains, mais je ne peux m’empêcher de penser à ces arpèges et mélodies mises en avant à une époque ou l’expérimentation était alors un facteur majeur au sein de nombres de formations. Cependant rien n’est perdu car la vague de death metal mélodique est encore là et la guitare acoustique est encore bel et bien utilisée, notamment avec KALMAH qui nous le démontre avec son titre Svieri Doroga, sorti en 2007 sur l’album “The Black Waltz“.

Qu’en conclure ?

La venue de sonorités acoustiques au sein de la scène death metal mélodique marque alors de plus en plus la distinction entre les groupes de death pur et les groupes désirant voguer sur des sonorités nouvelles. Entre mélodies entrainantes et guitare acoustique, il ne manquait alors plus grand chose pour y rajouter, par exemple, un synthétiseur et mettre les pieds sur un style musical bien différent, et dont bien des groupes n’ont pas hésité à s’y enfoncer, parfois à tord, mais en y ressortant bien souvent bénéfiques et plus matures.

L’évolution est donc intéressante quand on sait que le death utilisait la guitare acoustique de manière anecdotique et que le death metal mélodique a lui su continuer sur cette ouverture, sortant totalement d’un carcan.

Il en va donc à chacun d’apprécier, ou non, ce “nouvel instrument” et je ne pourrais que conclure en vous laissant la parole. Quels sont pour vous les titres qui ont marqué votre mémoire, quel(s) groupes ont permis cette progression qui est apparu au milieu des années 90 ? N’est-ce là que mon imagination ou un véritable exercice de style a-t-il vraiment commencer dès lors ?

Je vous en laisse seul juge.

Partager.

A propos de l'auteur

Gérant du site.

Laissez une réponse